Equipe de France : « C'est surprenant, gênant, embêtant », Deschamps pas heureux de la nouvelle date de Lens-PSG

FOOTBALL Le match aura lieu à peine 48h après France-Croatie, ce qui pourrait le pousser à ne pas faire jouer Mbappé et Kimpembe

20 Minutes avec AFP
Didier Deschamps lors de France-Moldavie le 14 novembre 2019.
Didier Deschamps lors de France-Moldavie le 14 novembre 2019. — Francois Mori/AP/SIPA

Le sélectionneur Didier Deschamps a dénoncé jeudi le report « surprenant, gênant, embêtant » du match de Ligue 1 entre Lens et le Paris SG au 10 septembre, deux jours après une rencontre des Bleus contre la Croatie.

Après sa défaite contre le Bayern Munich (1-0) en finale de Ligue des champions, le PSG a demandé et obtenu, auprès de la Ligue (LFP), du club nordiste et du diffuseur, l'ajournement de son match de reprise, initialement prévu samedi.

Mais désormais, le déplacement au stade Bollaert-Delelis s'intercale entre France-Croatie (le 8 septembre) pour les internationaux français Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe, et le choc contre Marseille au Parc des princes (le 13). « Enchaîner deux matches de haut niveau en trois jours, ça va être compliqué. La décision de mettre ce match Lens-PSG le jeudi est le moins surprenante, pour ne pas dire gênante», a d'abord commenté Didier Deschamps au moment de dévoiler sa liste jeudi.

Charges contre la Ligue

En prenant soin de préciser qu'il ne cherchait ni « à critiquer ou commenter la demande du PSG, avec ses arguments », le sélectionneur s'en est pris au fait que « la Ligue ait pris cette décision sachant qu'avec le calendrier international, on devait jouer la Croatie ».

« Je ne vous fais pas de cinéma, ce n'est pas possible de pouvoir jouer deux matches de très haut niveau en 48 heures, même si le délai légal minimum est respecté », a-t-il dit, avant de charger un peu plus la Ligue de football professionnel.

« L'équipe de France a deux matches, à moins que les gens qui ont pris cette décision ne soient pas au courant des calendriers... Je pourrai utiliser d'autres mots mais ce serait peut-être un peu trop fort donc je les garderai pour moi. C'est surprenant, gênant, embêtant, et je ne vais pas en dire un quatrième », a-t-il glissé.

Les Bleus reprennent la compétition les 5 et 8 septembre en Ligue des nations, d'abord en Suède puis contre la Croatie à Saint-Denis, après une interruption de près de dix mois liée à la pandémie de nouveau coronavirus.