PSG-OL : L’imparable Wendie Renard rapproche Lyon d’un cinquième sacre européen de rang (0-1)... Revivez la demi-finale avec nous

FOOTBALL FEMININ Presque comme d'habitude, les Lyonnaises ont fini par prendre le meilleur sur le PSG (1-0) grâce à leur capitaine Wendie Renard. L'OL retrouvera Wolfsburg dimanche (20 heures) en finale de la Ligue des champions

Jérémy Laugier

— 

Wendie Renard a inscrit le seul but de la demi-finale, ce mercredi à Bilbao. Alvaro BARRIENTOS
Wendie Renard a inscrit le seul but de la demi-finale, ce mercredi à Bilbao. Alvaro BARRIENTOS — AFP

PSG-OL 0-1 (Renard 67e pour l'OL)

MATCH TERMINE

L'OL AFFRONTERA EN FINALE WOLFSBURG DIMANCHE (20 H)

Allez les amis, on vous laisse sur cette nouvelle qualification de l’OL pour une finale de Ligue des champions, obtenue face au rival parisien (1-0). La milieu des Bleues Grace Geyoro va longtemps ruminer sa faute sur Lucy Bronze, synonyme de carton rouge et d’unique but du match pour Wendie Renard (67e). La stat est incroyable : la capitaine lyonnaise aux 30 trophées remportés en est à… 116 buts toutes compétitions confondues avec son club. Pas si mal pour une défenseure centrale, non ? Rendez-vous dimanche (20 heures) pour la bande à Wendie en finale contre Wolfsburg, sans Nikita Parris suspendue donc, en plus des absences d’Hegerberg, Mbock, voire Henry. Merci beaucoup de nous avoir suivis ce soir. On va vous proposer un article de retour sur cette rencontre pour demain matin sur 20minutes.fr. La bise.

 

90e+5: Une dernière frappe lointaine sans le moindre danger de Dudek, this is it: l'OL file comme d'hab en finale de la Ligue des champions. Il manque décidément toujours un truc au PSG.

 

90e+3 : Tout est hyyyyyyyypra poussif, d’une chandelle de Formiga à des tentatives de dribbles galère de Diani. Mais ça donne un corner chaud pour le PSG. La gardienne Christine Endler monte mais ça ne donne rien.

90e : Bon, on oublie l’OL et son historique jeu de possession léché là, Lyon se recroqueville derrière au taquet et devra encore tenir cinq minutes de temps additionnel. Même face à des Parisiennes peu menaçantes, ça va être long cette affaire.

88e : Paris essaie de pousser mais il n’y a toujours pas la moindre grosse frayeur sur le but de Bouhaddi, hormis là un léger cafouillage après une frappe assez désespérée de Dudek.

82e : Malgré l’expulsion de Parris, on voit très mal le PSG revenir au score. L’OL gère assez tranquillement son sujet et les Parisiennes n’ont pas eu d’occase en deuxième période. A noter l’entrée en jeu au PSG de l’éternelle Brésilienne Formiga… 42 ans !

72e : Oh oh nouveau tournant dans cette deuxième période plus animée : Nikita Parris paie sa générosité. Au pressing en mode buffle, l’attaquante anglaise ne parvient pas à retenir sa charge sur Christine Endler. Déjà avertie pour contestation, la voici à son tour exclue. Elle n'en revient pas: elle manquera donc la première finale de Ligue des champions de sa jeune carrière.

67e : Buuuuuuuuuuuuuuuut pour l’OL : sur le coup franc qui suit le rouge de Geyoro, Amel Majri dépose la balle à la perfection sur la tête de l’imparable Wendie Renard. L’arme fatale de l’OL a encore frappé sur coup de pied arrêté pour débloquer un gros match. Good luck aux Parisiennes, il leur faudra désormais réussir un exploit XXL pour retrouver Wolfsburg en finale (0-1).

 

66e : Quel régal ce festival de Lucy Bronze encore, qui élimine sur son côté Baltimore et Morroni. Geyoro tend la jambe et se sacrifie pour l’arrêter… Mais deuxième jaune pour Grace Geyoro : le PSG va devoir disputer 25 minutes à dix !

61e : A noter que l’objectif « ne pas s’agacer » fixé par Jean-Luc Vasseur hier est mis à mal. Victime de plusieurs fautes ce soir, Nikita Parris a en effet pris un avertissement il y a peu pour s’être plainte d’un coup reçu.

54e : On est toujours aussi bidons en pronos : Nadia Nadim, en difficultés outre son exclusion évitée de peu avant la mi-temps, vient "seulement" d’être remplacée à l’instant par Sandy Baltimore.

52e : Pas de penalty en faveur de l’OL. Buchanan a pourtant été bien retenue par Dudek en pleine surface. C’est très limite mais comme on vous l’a indiqué plus tôt, il n’y a pas de recours possible au VAR avant la finale de l’épreuve. On vous laisse juger avec la photo ci-dessous mais il me semble qu’on est dans la catégorie tirage de maillot.

 

46e : C’est reparti ici, allez on peut difficilement avoir moins d’occases et d’enflammades qu’en première période.

Et c’est la mi-temps ici (0-0). Avec Marozsan et Kumagai à la baguette, l’OL gère tranquillou les débats après un premier quart d’heure équilibré. Mais le PSG reste dans le coup. Ouch, on réalise quand même qu’on n’a pas du tout vu Katoto dans cette première période. On se retrouve dans un quart d’heure les amis, tcho tcho. Le CM parisien est objectif au passage.

 

41e : Oh oh, grosse frayeur pour le PSG puisque Nadia Nadim vient de commettre une nouvelle grosse faute sur Sakina Karchaoui. Pas de VAR ce soir encore (il arrive en finale) et pas d’expulsion pour la joueuse parisienne, avertie à la 22e minute de jeu. La cote de son remplacement à la pause est à 1,12.

 

38e : Pfiouuuuuu première très très très grosse occasion du match avec l’Islandaise Sara Björk Gunnarsdottir qui, sur un coup franc d'Amel Majri, s’élève devant Nadia Nadim sur coup de pied arrêté. Elle catapulte sa tête de très très peu à côté du but d’Endler archi-battue sur le coup. On est vraiment passé tout près du 1-0 lyonnais.

33e : Ça s’anime bien là, avec deux réactions consécutives côté PSG, et notamment l’internationale tricolore Kadidiatou Diani qu’on vient de voir à l’œuvre : elle fixe Lucy Bronze et tente une bonne frappe à ras de terre bien bloquée par Sarah Bouhaddi.

32e : Coup de tête sans danger de Lucy Bronze sur un coup de pied arrêté. On semble encore assez loin de l’ouverture du score dans cette demie.

29e : Dans son souci de toujours relancer court, l’OL vient de se faire un peu peur. Bouhaddi a trouvé Kumagai mais son contrôle orienté s’est révélé à peine plus serein que celui de Zambo Anguissa un soir de printemps 2018 au Parc OL (coucou les Marseillais). Lyon s’en sort bien, avec même un carton jaune à la clé pour Grace Geyoro.

 

25e : Mine de rien, l’OL a passé la vitesse supérieure depuis dix bonnes minutes. Le PSG a clairement reculé et les débordements de Delphine Cascarino commencent à faire mal, comme sur un centre qui n’a trouvé personne.

22e : Enchaînement de légers faits de jeu, entre un premier carton jaune pour Nadia Nadim, coupable d’un tampon sur Karchaoui, puis une petite inquiétude à la cheville pour la milieu parisienne Grace Geyoro.

16e : Elle fait quand même bien plaisir Nikita Parris : l’attaquante anglaise du PSG est revenue dans son camp pour gratter un ballon dans l’entrejeu et bûcheronner bien comme il faut Sarah Däbritz.

15e : Youhou, il faut un crochet bien audacieux de Sarah Bouhaddi sur Ramona Bachmann, juste devant son but, pour nous enflammer un tantinet cette entame bien fermée (pour ne pas dire soporifique vous l’aurez compris).

13e : Premier temps fort lyonnais et une petite occasion : Majri décale la recrue islandaise Gunnarsdottir. Son centre est repris par Parris mais sa volée, un peu écrasée et légèrement déviée, file de peu à côté.

9e : L’attaquante suissesse du PSG Ramona Bachmann (ex-Chelsea) tente un joli débordement mais elle a une cliente face à elle avec Lucy Bronze. En fin de contrat après le Final 8, la latérale anglaise de l’OL va d’ailleurs beaucoup manquer au groupe lyonnais.

7e : Très intéressant ce pressing haut du PSG jusque-là, même si ça n’est pas converti en occases.

La grande absente du soir y est allée de son petit encouragement sur les réseaux.

 

3e : A l’image de ce qu’elles ont proposé en finale de Coupe de France au début du mois d’août, les Parisiennes n’hésitent pas à attaquer en nombre d’emblée. On sent déjà que la stratégie over défensive du PSG dans les chocs contre l’ogre lyonnais est révolue.

20h01 : Et c’est parti dans ce superbe stade de San Mamés à Bilbao, malheureusement à huis clos donc.

19h58 : Le match à huis clos va démarrer et on apprend qu’une jeune joueuse du PSG a été testée positive au Covid-19 et « isolée » selon l’entraîneur Olivier Echouafni. Affaire à suivre donc.

 

19h50 : Pour le PSG, pas de surprise, c’est le même 11 qui a battu Arsenal (2-1) samedi. On surveillera notamment Marie-Antoinette Katoto, qui a marqué les esprits en quarts avec un but et une passe décisive.

 

19h45 : Re-bonsoir les amis, nous voilà comme prévu pour ce gros match de Ligue des champions féminine. Les compos sont tombées et on commence avec le quadruple tenant du titre, l’OL. Aux absentes attendues Ada Hegerberg et Griedge Mbock s’ajoutent au coup d’envoi Amandine Henry, touchée au mollet gauche, et Eugénie Le Sommer. Soit quatre titulaires habituelles. Amel Majri repasse donc sur l’aile gauche et la recrue Sakina Karchaoui en profite pour être lancée d’emblée.

 

19 h : On vous propose aussi de retrouver une longue interview qu’avait accordée Amel Majri à 20 Minutes, en novembre dernier avant d’affronter le PSG en D1 (succès 0-1 de l’OL déterminant pour le titre national). A l’époque, l’internationale tricolore se réjouissait de ne plus évoluer en tant que latérale gauche cette saison. Sauf que contre le Bayern Munich (2-1), en quarts de finale de Ligue des champions, Jean-Luc Vasseur l’a replacée en défense, malgré la présence de Karchaoui, Bacha et Greenwood dans l’effectif lyonnais. Le coach de l’OL pourrait remettre ça ce soir, et vous comprendrez dans ses réponses franches ci-dessous, pourquoi ce rôle déplaît tant à Amel Majri.

 

19 h : Hello à tous, pour vous faire patienter jusqu’au coup d’envoi, on vous propose un sujet consacré à « l’avantage psychologique » pris au fil des saisons par les Lyonnaises, qui n’ont laissé en 15 ans que deux Coupes de France au PSG (2010 et 2018). Sarah Bouhaddi et Jean-Luc Vasseur ont évoqué cela mardi en conférence de presse.

 

Bien le bonjour à tous les 20 Minutos ! Bienvenue pour ce choc de Ligue des champions franco-français entre Parisiennes et Lyonnaises. Classique parmi les classiques, ce rendez-vous est depuis de trèèèèèèèès longues saisons verrouillé par l’OL dans ses nombreuses quêtes de sacres en D1 (14 de rang) et sur la scène européennes (déjà 7 Ligues des champions au palmarès, dont 4 consécutives). Mais trois ans après s’être incliné aux tirs au but en finale de l’épreuve phare à Cardiff contre son rival lyonnais (0-0, 6-7), ce PSG semble à même comme rarement de contrarier l’hégémonie de la bande à Wendie Renard. Il y a deux semaines, pour la reprise des deux équipes, l’OL a ainsi dû passer par une nouvelle série de tirs au but bien gérée par Sarah Bouhaddi pour remporter la Coupe de France à Auxerre (0-0, 4-3). Et deux pièces maîtresses, la défenseure Griedge Mbock et la buteuse Ada Hegerberg sont blessées côté lyonnais. On vous raconte très vite tout ça sur 20 Minutes.

» Rendez-vous à 19h45 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 20 heures