Coronavirus : Deux joueurs exclus du tournoi de Cincinnati, Djokovic râle

TENNIS Le préparateur physique des deux joueurs a été contrôlé positif au coronavirus

20 Minutes avec AFP

— 

Nivak Djokovic et Marin Cilic lors de l'étape de l'Adria Tour à Zadar, en Croatie, le 19 juin 2020.
Nivak Djokovic et Marin Cilic lors de l'étape de l'Adria Tour à Zadar, en Croatie, le 19 juin 2020. — Zvonko Kucelin/AP/SIPA

Le numéro un mondial Novak Djokovic a critiqué la décision de la fédération américaine de tennis (USTA) d'exclure deux joueurs du tournoi de Cincinnati pour avoir été en contact avec un cas positif au coronavirus, rapporte vendredi la chaîne de télévision sportive américaine ESPN. L'Argentin Guido Pella et le Bolivien Hugo Dellien ont été exclus du tournoi délocalisé dans la bulle new-yorkaise de Flushing Meadows après avoir été, selon l'USTA, en « contact étroit et prolongé » avec leur préparateur physique Juan Manuel Galvan, testé positif au Covid-19 lundi dernier.

Cette décision a suscité une vague de critiques dans les rangs des joueurs du classement ATP, notamment de la part du Britannique Andy Murray mais également de Novak Djokovic qui a dénoncé un manque de clarté dans le protocole sanitaire. « Lors d'un appel Zoom il y a quelques semaines, nous avons reçu des informations du médecin en chef de l'USTA selon lequel si un joueur ne partage pas une chambre avec son entraîneur, ou son physio, ou n'importe qui de son équipe qui est infecté, et si ses résultats sont négatifs, il peut toujours participer au tournoi », a souligné le joueur serbe lors d'une visioconférence avec des journalistes.

« Bouleversés »

« C'est pourquoi beaucoup de joueurs étaient - sont - bouleversés, y compris moi-même quand je vois que Pella et Dellien sont traités de cette manière », a ajouté Novak Djokovic, toujours cité par ESPN. Le porte-parole de l'USTA, Chris Widmaier, a expliqué à ESPN que l'exclusion de Pella et Dellien était conforme aux recommandations des centres de prévention et de contrôle des maladies.

« Les personnes en contact étroit avec la personne infectée doivent être mises en quarantaine pendant 14 jours. Ce n'est pas une décision discrétionnaire », a-t-il assuré à ESPN. Des explications balayées par Andy Murray pour qui les règles n'étaient pas claires pour les joueurs.

« Certains joueurs ont dit "Eh bien, je ne serais pas venu avec un entraîneur ou un physiothérapeute si j'avais su que c'était le cas"», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. « Je ne dis pas que ce n'est pas la bonne décision mais les joueurs ne savaient pas quelles étaient vraiment les règles ».