PSG – Atalanta : « On avait besoin de ça pour changer la mentalité », se réjouit Nasser Al-Khelaïfi

FOOTBALL Le président parisien tient enfin son dernier carré de Ligue des champions après tant d'éliminations marquantes

J.L. avec AFP

— 

Nasser Al-Khelaïfi à son arrivée à Lisbonne, le 11 août 2020.
Nasser Al-Khelaïfi à son arrivée à Lisbonne, le 11 août 2020. — FRANCK FIFE / AFP

Enfin, il la tient ! Après tant d’années à se pointer les yeux rougis devant les médias pour tenter d’expliquer l’inexplicable en huitième ou en quart de Ligue des champions, Nasser Al-Khelaïfi a vécu depuis Lisbonne sa première qualification pour le dernier carré européen en tant que président du PSG. Et ce n’est pas peu dire qu’il était content, le bougre.

« C’est une journée très spéciale pour nous, c’est l’anniversaire des 50 ans et on gagne comme ça, c’est magnifique. Honnêtement, on a besoin de ça pour changer la mentalité. Quelque chose nous bloque un peu mais aujourd’hui je vous promets que les joueurs veulent tous donner 200 % de plus. Tout le monde a donné ce qu’il fallait donner sur le terrain, je suis vraiment, très très content. C’est très spécial, c’est la première fois qu’on arrive en demi-finale [sous l’ère QSI], pour le club c’est l’histoire ».

Désormais bien au chaud à attendre l’adversaire de son club en demi-finale (Leipzig ou l’Atletico), NAK refuse pour autant de se projeter trop loin, même s’il espère qu’un verrou a sauté avec ce retournement de situation improbable. « Les demi-finales de Ligue des champions ce n’est pas facile. C’est très important pour nous de changer la mentalité des joueurs, de l’équipe, mais aussi des médias, vous. Tout le monde doute du Paris Saint-Germain, aujourd’hui on a prouvé qu’on pouvait aller plus loin, on a fait un magnifique scénario. En trois ou quatre minutes on a tout changé. On a besoin de cette mentalité, cette victoire pour aller le plus loin possible. »