Coronavirus : Le public autorisé dans les stades en Nouvelle-Zélande pour la reprise du Super Rugby

RUGBY Un retour massif des supporters est attendu en fin de semaine dans les stades de rugby

W.P, avec AFP

— 

Un match de Super Rugby
Un match de Super Rugby — David Fernandez/SIPA

Les organisateurs du championnat Super Rugby ne font même pas semblant de la jouer modeste : « "Super Rugby Aotearoa" sera la première compétition professionnelle de rugby au monde à permettre un retour massif des fans à l’ère du Covid-19 quand elle reprendra samedi à Dunedin », ont-ils écrit alors que le public sera autorisé pour la reprise en Nouvelle-Zélande​.

Cette compétition est une version resserrée du Super Rugby qui opposait des franchises de Nouvelle-Zélande, d’Australie, d’Afrique du Sud, d’Argentine et du Japon avant sa suspension prématurée en mars à cause de l’épidémie de coronavirus. Le championnat Super Rugby Aotearoa ne rassemblera que les cinq franchises néo-zélandaises et se veut un substitut temporaire à la compétition multinationale.

Elle débute samedi soir avec le choc à Dunedin, sur l’île du Sud, entre la franchise locale, les Highlanders, et les Chiefs de Hamilton. Dimanche, les Blues d’Auckland reçoivent à l’Eden Park les Hurricanes de Wellington.

De nombreuses compétitions sportives ont repris dans le monde entier, mais la plupart l’ont fait soit à huis clos, soit avec un nombre limité de spectateurs. « Nous sommes incroyablement fiers, et reconnaissants, d’être la première compétition sportive professionnelle au monde en position de permettre à nos équipes de jouer à nouveau devant leurs fans », a déclaré le patron de New Zealand Rugby, Mark Robinson. « Cela va être une compétition unique et ça tombe bien que les Néo-Zélandais aient la possibilité de participer ».