Coronavirus : Roland-Garros devrait encore être repoussé d'une petite semaine, au 27 septembre

TENNIS Le tournoi parisien ferait un peu de place pour une mini tournée de terre battue lors de la quinzaine précédente

J.L. avec AFP

— 

Des spectateurs dans les tribunes du court central lors de Roland-Garros 2019.
Des spectateurs dans les tribunes du court central lors de Roland-Garros 2019. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Roland-Garros, initialement programmé fin mai puis reporté du 20 septembre au 4 octobre en raison de l'épidémie de Covid-19, devrait finalement proposer un premier tour le 27 septembre et être précédé d'une semaine de qualifications.

Le Grand Chelem sur terre battue devrait se tenir du 27 septembre au 11 octobre avec des qualifications (qui n'étaient pas au programme du report) à partir du 21 septembre, selon une information jeudi du journal Le Parisien. Un léger décalage qui permettrait à l'ATP de caler à la fois les tournois de Madrid et de Rome en guise de préparation express. 

Joint par l'AFP, la Fédération française de tennis (FFT) n'a pas confirmé l'information. «La FFT est en lien avec les instances internationales, ATP, WTA et ITF, et elle attend l'officialisation du calendrier par ces instances», a-t-elle répondu.

La FFT avait surpris à la mi-mars en décidant de façon unilatérale de reprogrammer Roland-Garros fin septembre. Wimbledon, qui devait se jouer 29 juin au 12 juillet, a lui, été annulé par ses organisateurs. Quant à l'US Open il reste maintenu aux dates prévues (31 août au 13 septembre).