Coronavirus: Christian Gourcuff préfère une reprise tardive du football pour éviter les huis clos

FOOTBALL L'entraîneur du FC Nantes évoque le calendrier et les maux du football 

W.P.

— 

Christian Gourcuff
Christian Gourcuff — J.E.E/SIPA

Reprendre la Ligue 1 un peu plus tard, mais le faire avec les supporters. Telle est la volonté de Christian Gourcuff. L’entraîneur du FC Nantes a évoqué dans un entretien à Ouest-France la nécessité de terminer la saison de football, tout en estimant préférable de ne pas sombrer dans la précipitation. « Si le foot reprend, j’espère simplement que les matchs ne se joueront pas à huis clos, car pour moi, le huis clos est une aberration. Malheureusement, on va sans doute se diriger vers cela, car le foot est avant tout régi par l’argent », a déclaré Gourcuff.

« Depuis des années, le foot vit à crédit »

L’argent et ses dérives, le technicien nantais est longuement revenu dessus. Pour lui, la pandémie de coronavirus et la crise qui en découle mettent en lumière les dérives du marché du football et plus largement du capitalisme.

« La crise du coronavirus ne touche pas que le football, mais plus globalement la mondialisation, la recherche généralisée du profit, l’économie capitaliste qui nous conduit dans le mur. Le foot est partie prenante de cette fuite en avant, avec, entre autres, une surenchère permanente des droits télé. Depuis des années, il vit à crédit. […] Ceux qui s’en sortiront seront ceux qui ont une gestion réaliste et non spéculative. » Quitte à réduire de moitié les dépenses du monde du football. « Ce ne sera pas un problème. Ce n’est pas parce qu’un joueur gagnera moins d’argent qu’il jouera moins bien. »