L'exploit de Simon... Murray assure face à Roddick...

TENNIS Que s'est-il passé aux Masters de Shanghai?...

Pierre Koetschet

— 

Encore une victoire à l'arraché pour Gilles Simon face à Roger Federer au premier tour des Masters, à Shanghai, le 10 novembre 2008.
Encore une victoire à l'arraché pour Gilles Simon face à Roger Federer au premier tour des Masters, à Shanghai, le 10 novembre 2008. — REUTERS/Aly Song

Gilles Simon est décidément un joueur à part. Remplaçant  pour les Masters la semaine dernière, Baladé dans le premier set par Federer, breaké à l’entrée du deuxième, le Niçois a encore réussi à renverser la vapeur et a s'offrir la moitié du ticket pour les demi-finales à l’issue d’un match fou.

 

Revivez la folle victoire de Gilles Simon en live comme-à-la-maison

 

«C'est génial! L'ayant battu une fois, je voulais savoir ce qu'il en était à la deuxième, si j'avais juste été opportuniste ce jour-là ou si je lui posais vraiment des problèmes. Aujourd'hui, j'ai eu pas mal de réponses à ces questions», réagit le Français, qui sait qu’il a encore du chemin à parcourir. «Quand je joue libéré, j'arrive à être au niveau des tout meilleurs. Il faudrait perdre ce petit complexe au moment d'entrer sur le terrain et ne pas attendre d'être breaké et d'avoir un set dans le dos.»

 

Suivez les Masters de Shanghai en live comme à la maison, tous les jours à partir de 11 heures, sur 20minutes.fr…

Pendant un peu plus d'un set, Federer a semblé se diriger vers la victoire sans trop forcer. Puis le Français s'est résolu à lâcher ses coups, lui qui a la réputation de gagner souvent à l'usure. «J'aime bien défendre et j'aime bien quand les matches durent, mais j'aime aussi faire de super beaux coups et des points gagnants. Aujourd'hui, j'ai trouvé un juste équilibre entre les deux, explique Simon. Je n'ai pas tenté ma chance à chaque fois, mais j'ai su être agressif quand il fallait, notamment en allant chercher les points au troisième set pour breaker.», a assuré Simon.

Le Suisse ne s'est cherché aucune excuse. Son dos, qui l'avait contraint au forfait il y a dix jours à Paris-Bercy, va bien et c'est tout simplement le jeu de Simon qui lui a fait commettre un nombre extrêmement élevé d'erreurs, surtout en coup droit, son point fort.

«C'est un joueur unique, inhabituel. Il vous fait beaucoup travailler, il court beaucoup», a reconnu le N.2 mondial.

Mercredi, Gilles Simon rencontrera l’autre vainqueur du jour, l’Ecossais Andy Murray, qui s’est débarrassé d’Andy Roddick, malgré un gros passage à vide dans le deuxième set (6-4, 1-6, 6-1).

Revivez la victoire éclatante d’Andy Murray sur l’autre Andy, en live comme-à-la-maison sur 20minutes.fr…

Un succès de Simon sur son vainqueur au tournoi de Madrid, mi-octobre, et le chemin des demi-finales serait grand ouvert.