Violences sexuelles dans le patinage : Le gouvernement soutient « évidemment » la demande de démission de Gailhaguet

PATINAGE La ministre des Sports avait demandé la démission de Didier Gailhaguet en début de semaine

W.P, avec AFP

— 

Didier Gailhaguet, président de la FFSG, à la sortie du ministère des Sports, le 3 février 2020.
Didier Gailhaguet, président de la FFSG, à la sortie du ministère des Sports, le 3 février 2020. — Bertrand GUAY / AFP

Quelques minutes avant la conférence de presse tenue mercredi par Didier Gailhaguet, le gouvernement a fait part de son soutien à la décision du ministère des Sports de demander la démission du patron de la Fédération française des sports de glace (FFSG). La demande de démission de Didier Gailhaguet est « évidemment partagée par l’ensemble du gouvernement​ », a déclaré ce mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth N’Diaye.

Face aux accusations de violences sexuelles dans le patinage artistique, Didier Gailhaguet a « évidemment une responsabilité morale ». « L’exécutif qui est en place (au sein de la FFSG, NDLR) n’est pas en mesure aujourd’hui de manière sereine d’administrer correctement cette fédération », a-t-elle ajouté, lors du compte rendu du Conseil des ministres.