OL-TFC : Sans forcer, Lyon confirme sa belle série… Dembélé est incontournable et Toko Ekambi réussit ses débuts (3-0)

FOOTBALL 12e défaite de rang pour un TFC à la dérive chez un Lyon sans grande inspiration ce dimanche. Cornet, Dembélé et Toko Ekambi ont tout de même validé un tranquille succès (3-0) et poursuivent leur remontée en 2020

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Moussa Dembélé a encore frappé ce dimanche, pour la septième fois en six matchs officiels en 2020.
Moussa Dembélé a encore frappé ce dimanche, pour la septième fois en six matchs officiels en 2020. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

Allez les amis, on vous laisse sur ce succès tranquille (3-0)... mais pas vraiment convaincant de l’OL. En attendant les matchs du FC Nantes et du Losc plus tard dans la journée, les Lyonnais font leur apparition dans le Top 5 de la Ligue 1, ce qui valide un début d’année 2020 cohérent à défaut d’être emballant dans le jeu. Moussa Dembélé a encore été précieux et Karl Toko Ekambi a bien su profiter du malaise vagal de Martin Terrier pour effectuer des débuts convaincants, avec un but à la clé. Côté toulousain, que ça soit dans le jeu, dans l’absence de réactions et dans le body language, ça sent bien la Ligue 2 quand même… On file aux réactions des joueurs/coachs et on vous propose des articles de retour en soirée et demain matin sur 20minutes.fr. La bise.

C'est fini sur ce 3-0 sans forcer pour les Lyonnais. On aurait pu le pronostiquer celui-là sans avoir à forcer les algorithmes les plus pointus des bookmakers.

90e: Gabrielsen a été costaud pour sauver le TFC d'une plus grosse claque encore. Dembélé élimine Kalinic et centre pour Cherki mais le défenseur toulousain s'impose dans les airs, avant une frappe largement hors cadre de Traoré, entré en jeu lui aussi. Tiens tiens, au sujet de Bertrand Traoré...

 

Avouez que ce n’est pas déconnant d’envisager Moussa Dembélé avec les Bleus au vu de sa régularité devant le but depuis son arrivée à Lyon, et qui plus est en ce début d’année où il est irrésistible.

 

81e : Avec tout ça, on a carrément oublié de vous signaler l’entrée en jeu de Rayan Cherki, LA principale raison d’être smileful pour les supporters lyonnais sur cette fin de match. Une semaine après sa titularisation fracassante à Nantes, que nous réserve-t-il ?

77e : Oh oh, finalement on prend le chemin d’une bonne valise ici : le troisième but est pour la recrue hivernale Karl Toko Ekambi. Il profite d’un énorme travail de mi-roc, mi-saltimbanque de Dembélé et d’un subtil décalage de Mendes (encore décevant par ailleurs) pour lâcher une frappe croisée imparable. L’OL déroule enfin.

 

71e : Voilà enfin le deuxième but lyonnais ! Alors que Toulouse se montrait presque intéressant en contre-attaque, Moussa Dembélé inscrit le but du break. Au départ un bel enchaînement de Marçal : sa frappe soudaine est repoussée par Kalinic mais le latéral brésilien sert parfaitement en retrait son buteur maison, toujours aussi réaliste en 2020. Sept buts en six matchs pour lui depuis la trêve hivernale !

69e : Match dans la lignée de celui de Lille concernant le jeu déployé. Après, forcément il n’y a pas le pressing nordiste en face mais une lanterne rouge au fond du trou. Mais l’OL est bien triste encore.

63e : Légère alerte pour le si fragile Rafael. Heureusement pour l’OL, en galère au niveau de ses latéraux (Dubois et Koné toujours blessés), le Brésilien retrouve vite son poste. Après le 73e ralenti, on constate que Boisgard lui a légèrement marché sur le talon, ce qui aurait pu lui coûter un penalty après consultation du VAR.

61e : Karl Toko Ekambi frustré à deux reprises par l’arbitrage d’Anthony Gautier et de son assistant en une minute. Welcome back to Ligue 1 Karlito.

56e : Frappe complètement manquée de Maxwel Cornet, pourtant en bonne position après un décalage d’Houssem Aouar. Du pied droit, ceci explique cela…

Si l’OL ne tente pas de profiter de cette deuxième période pour conforter sa différence de but favorable par rapport à ses adversaires directs dans la lutte pour le podium (Lyon est actuellement 2e derrière le PSG sur ce plan), c’est à n’y rien comprendre.

46e: Pas le moindre changement ni d'un côté ni de l'autre. Bon, Denis Zanko n'a pas l'iair pressé à l'idée de lancer des attaquants comme Koulouris, Saïd et le jeune Adli. A noter que Karl Toko Ekambi est placé sur l'aile gauche, tout en étant sans surprise attiré par l'axe en tournant autour de Dembélé.

C'est reparti à Décines et voici la bonne nouvelle du jour confirmée par l'OL: Martin Terrier a bien subi un malaise vagal en première période mais il va mieux et est conscient. 

 

C’est la mi-temps au Parc OL. Un petit Lyon fait le job grâce à un but pas malheureux de Maxwel Cornet. On se retrouve dans un petit quart d’heure les amis.

44e: BeIN Sports a a priori donné des nouvelles rassurantes au sujet de Martin Terrier. C'est clairement l'essentiel.

40e : Frappe topée comme rarement on en a vu de William Vainqueur. Bon, ça a le mérite de transcrire que le TFC n’est plus si acculé que ça dans sa surface depuis l’énorme occase de Dembélé.

37e : Timide réaction du TFC : ballon de Sangaré dans le dos de la défense lyonnaise et Leyaa Iseka prend le meilleur sur Rafael. Mais sa volée bien molle est tranquillement captée par Tatarusanu.

31e : L’homme en forme Moussa Dembélé a bien failli doubler la mise. Il s’infiltre sans mal dans l’axe mais bute à l’entrée de la surface sur un solide réflexe de Kalinic. L’éclipse commence pour le TFC qui ne voit clairement plus le ballon. Force à vous, amis supporters toulousains, vraiment.

29e: Et voilà le premier but lyonnais pour Maxwel Cornet ! Servi par une longue transversale d'Houssem Aouar, il élimine d'un grand pont Steven Moreira, bien naïf sur le coup, avant d'enchaîner avec une frappe du gauche bien placée. L'OL est lancé !

25e : Premier gros fait de jeu puisque Martin Terrier est sorti sur civière après quatre grosses minutes allongé dans le camp toulousain. L’ancien Strasbourgeois semble avoir été victime d’un malaise, même s'il n'a à la vue des ralentis pas perdu connaissance. Chaudement ovationné par les deux virages, il a été remplacé par Karl Toko Ekambi, dont c’est la première apparition sous le maillot de l’OL.

 

19e : Grosse minasse d’Ibrahim Sangaré plein axe de 30 m sur coup franc. Bon, ça file un bon mètre au-dessus de la transversale de Tatarusanu. C’est vous dire à quel point il n’y a rien de dangereux à vous raconter.

16e : Oh ce que c’est mal joué ce centre en retrait de Maxwel Cornet (200e apparition avec l’OL aujourd’hui mine de rien) pour absolument personne alors qu’il avait une vraie avance au départ de l’action.

15e : Tête de Marcelo (hors cadre) sur un corner de Cornet. Bon, autant vous dire que ça n’est pas la combinaison magique pour ouvrir le score, même contre ce TFC à la dérive.

10e : Bon, à la vue de ces dix premières minutes, ça ne sent pas forcément la giga valise pour le TFC. L’OL ne déclenche pas de véritable mouvement tranchant pour l’instant. On ne peut pas imaginer que le trio du milieu Mendes-Aouar-Caqueret soit aussi transparent que mardi face à Lille (hormis certes un but génial d’Aouar en fin de partie).

5e : On s’attendait à pas mal de choses mais pas à un dribble de bandit déroutant en talonnade pour lui-même de… Fernando Marçal mystifiant sur le coup Ibrahim Sangaré avant de voir son centre être contré. On vous assure avoir vérifié au ralenti, il s’agissait bien du latéral brésilien à l’œuvre et non d’une entrée en jeu prématurée de Rayan Cherki.

2e : Et premier ballon à négocier pour Lovre Kalinic en Ligue 1… Rassurez-vous amis toulousains, c’est une intervention ultra-pépère sur un centre mal ajusté de Fernando Marçal.

Le match est parti ici !

14h47 : Côté TFC, confirmation que Baptiste Reynet n’est pas du déplacement à Lyon, comme annoncé par L’Equipe ce dimanche matin. L’ancien Dijonnais a mal vécu le recrutement du gardien croate Lovre Kalinic, titulaire donc pour ce match périlleux. Ça sent le baptême de feu pour lui au Parc OL. Koulouris et Saïd, deux des principaux atouts offensifs toulousains, commencent sur le banc.

 

14h45 : Bonjour à tous, nous voilà en Place au Parc OL pour ce match dans lequel tout autre chose qu’une victoire tranquillou des Lyonnais serait bien surprenant, il faut l’avouer. Voici pour démarrer la compo de l’OL, sans grande surprise. La recrue Karl Toko Ekambi sera sur le banc au coup d’envoi, tout comme Rayan Cherki. Et Anthony Lopes (contusion à l'épaule) est comme prévu forfait, et est encore remplacé par Ciprian Tatarusanu, comme en Coupe de la Ligue.

 

14 h : L’une des principales curiosités du jour côté lyonnais pourrait être la première apparition de l’ancien attaquant angevin Karl Toko Ekambi, arrivé en prêt de Villarreal. Il pourrait être associé à un moment à Moussa Dembélé, impeccable depuis la reprise comme on vous le racontait mercredi matin après la demie de Coupe de la Ligue contre le Losc (2-2, 4-3 aux tirs au but). A tout vite les gens.

 

Bien le bonjour à tous les 20 Minutos ! Bienvenue par ici où, depuis le Parc OL, on va vous faire vivre cette première rencontre du jour entre Lyonnais et Toulousains. On vous voit venir, vous vous demandez ce qu’on peut bien attendre d’un match entre un prétendant au podium revenu plus en phase avec son rang en 2020 (quatre succès probants et une qualif' mardi aux tirs au but pour la finale de la Coupe de la Ligue) et une équipe sur le point de marquer l’histoire par sa série de lose. Jugez plutôt, le TFC (à six points de la place de barragiste) est totalement à la dérive avec ses 11 défaites consécutives, dont neuf en L1. Alors, prêts à vivre avec nous un improbable premier succès depuis trois mois pour la bande à Denis Zanko, lancée dans un sacré challenge avec la succession d’Antoine Kombouaré ? La cote est belle quand on sait que 2020 a démarré très très fort à Toulouse, avec une humiliante élimination en Coupe de France à Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2) et un saignant 2-5 en L1 à domicile contre Brest. On vous donne rendez-vous dans 45 minutes les amis. 

Rendez-vous à 14h45 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 15 heures…