Griezmann sifflé, Griezmann insulté, mais Griezmann vainqueur sur la pelouse de l’Atletico Madrid

FOOTBALL L'ancien leader colchonero a été pris à partie durant 90 minutes par ses anciens supporters

J.L. avec AFP

— 

Antoine Griezmann a retrouvé le public du Metropolitano.
Antoine Griezmann a retrouvé le public du Metropolitano. — Rodrigo Jimenez/EFE/SIPA

Des cris « Griezmann muere te » qui se passent de traduction. Sa plaque vandalisée par les fans sur le chemin du stade, et des sifflets nourris pendant 90 minutes à chaque fois qu’il touchait le ballon. Comme prévu, Antoine Griezmann a vécu un retour mouvementé au Wanda Metropolitano sous le maillot du Barça.

Plutôt terne dans le jeu, comme tout le monde, l’attaquant des Bleus a vu son équipe sauvée par Ter Stegen en première mi-temps avant que Lionel Messi ne réussisse sa spéciale en toute fin de match sur une remise de Luis Suarez. Une victoire minimaliste qui permet à Barcelone de rejoindre le Real en tête de la Liga, à dix jours du classico.

« J’ai trouvé Griezmann très bien dans le jeu, a gentiment commenté Valverde. C'était un match compliqué pour lui​. Enfin, un match… C’était surtout tout ce qu’il a autour qui était compliqué. Le public l’a sifflé un peu. Mais, moi, je l’ai trouvé bien, il s’est battu, a travaillé, il a eu une occasion claire mais il n’a pas contrôlé la balle. Il a lutté pour dépasser l’ambiance hostile, et c’est très bien. »