Aubagne fait un triomphe à Alain Bernard

Claude Marc - ©2008 20 minutes

— 

Et soudain, des milliers de médailles d'or en papier se sont envolées dans le ciel. A cet instant, les 1 500 Aubagnais venus assister, samedi, au retour d'Alain Bernard dans sa ville natale se sont sentis, comme lui, champions olympiques. Juste avant, le rideau était tombé sur la nouvelle façade de la piscine municipale, dévoilant le nouveau nom de l'enceinte : piscine Alain Bernard - Oasis du Charrel. « Cette piscine porte mon nom mais c'est celle de tous les Aubagnais ! Cette structure m'a aidé à progresser, j'espère qu'elle permettra à beaucoup de monde de réaliser leurs rêves », lançait, ému, le triple médaillé de Pékin.

De toutes les cérémonies auxquelles a participé « l'Albatros » depuis son titre olympique sur 100 mètres nage libre en août dernier, celle-ci était sans doute la plus chaleureuse. Dans la cohue, une pancarte était brandie avec cette inscription : « Alain, on t'aime ». Le maire Daniel Fontaine (PC) a dit « toute la fierté des Aubagnais » de compter parmi eux « un tel exemple ». Autrement dit, le héros des derniers JO était chez lui. Devant le bassin où il a appris à nager en 1990, Alain Bernard, 25 ans, a raconté qu'il avait « débuté la natation parce que ses soeurs en faisaient » et que c'est ici qu'il avait « rencontré ses meilleurs amis ». Des histoires banales d'un enfant du pays. Comme un retour aux sources.