Stade Toulousain – Castres/Top 14 Toulouse gagne avec le bonus offensif et un score de Minitel... Revivez le match en direct

RUGBY Dos au mur en Top 14, le Stade Toulousain accueillait Castres, ce samedi à 17h30

Nicolas Stival

— 

Le capitaine du Stade Toulousain Jerome Kaino face au Castres Olympique en Top 14, le 12 octobre 2019 au stade Ernest-Wallon.
Le capitaine du Stade Toulousain Jerome Kaino face au Castres Olympique en Top 14, le 12 octobre 2019 au stade Ernest-Wallon. — Rémy Gabalda / AFP

TOULOUSE – CASTRES : 36-15

19h25: LA RENCONTRE EST FINIE !!! Toulouse gagne avec le bonus offensif et reste invaincu à domicile. Castres, qui restait sur trois succès à Ernest-Wallon, n'y arrive vraiment pas à l'extérieur. Au fait, Thomas Ramos a joué les 80 minutes sans trembler ni boiter. Merci d'avoir suivi ce match avec nous et excellente soirée !!!

79e : Le public toulousain lance des « Ils sont où les Bleu et Blanc ? ». Le speaker d’Ernest-Wallon tente de calmer ce chant « castrophobe », en vain…

77e: GILLIAN « THE MAN » GALAN MESSIEURS-DAMES !!! Au sortir d’une longue action toulousaine, le troisième ligne remplaçant du Stade nous gratifie d’une jolie toupie, mystifie trois Castrais et aplatit entre les poteaux un essai transformé par Holmes (36-15). La troisième réalisation stadiste qui tient son bonus offensif !!!

 

74e: Thomas Ramos apparaît sur les écrans géants. « Ramos », scande le public. Jacques, si tu nous entends depuis le Japon…

73e: Là, ça sent la moufette pour le CO. Alors qu'ils se trouvaient à cinq mètres de la ligne toulousaine, les Castrais se font pénaliser.

70e: L'indiscipline est en train de perdre les Castrais. Zack Holmes passe une pénalité à 10 mètres en face des poteaux. Cela commence à sentir bon pour Toulouse (29-15).

66e : Ludovic Radosavlejic, aka « Rado » pour les intimes et ceux qui ne veulent pas abîmer son patronyme, passe une pénalité. Grâce au remplaçant de Kockott à la mi-temps, Castres revient à onze points (26-15).

64e: Deuxième protocole commotion pour Castres. Après le centre Yann David, qui n'est pas revenu sur la pelouse, c'est le deuxième ligne remplaçant Victor Moreaux qui va devoir répondre à quelques questions.

63e: Avec tout ça, on en oublierait presque que Toulouse n'est plus qu'à un essai du bonus offensif.

58e: Ben en fait, c’était bien joué. Au bout d’une longue action, Dumora commet une faute d’antijeu grossière tout près de sa ligne. Carton jaune pour le Castrais, et pénalité que Zack Holmes passe en moonwalk (26-12). Tolofua revient sur la pelouse, et c’est le CO qui est parti pour 10 minutes à 14 contre 15.

56e: Bonne pénalité pour Holmes, que l'ouvreur préfère taper en touche, tout près de la ligne castraise. Péché d'orgueil toulousain ?

53e: Touche pour le Stade que Thomas Ramos joue vite pour son ailier Maxime Marty. M. Cayre s'en rend compte quelques secondes plus tard, alors qu'il marchait paisiblement de l'autre côté du terrain, le dos tourné à l'action. Un coup de sifflet de l'arbitre calme les ardeurs toulousaines.

52e: Décidément, il vaut mieux le jouer à 14 contre 15 ce match... Comme Castres en première période, Toulouse se révolte en infériorité numérique. Les Stadistes retrouvent le chemin des 22 mètres adverses, et Holmes passe une pénalité facile (23-12).

48e: Carton jaune pour le troisième ligne toulousain Selevasio Tolofua, qui venait de rentrer. Dumora se fait plaisir et rapproche le CO à huit points (20-12). On entend de plus en plus les supporters tarnais dans les tribunes...

46e: Petit événément, avec la rentrée de Julien Marchand à Toulouse, à la place de son petit frère Julien. Le talonneur et capitaine stadiste revient après huit mois d'absence, consécutifs à une grave blessure au genou.

 

42e: Dumora frappe d'entrée pour Castres, sur une pénalité très lointaine (20-9). CE MATCH EST LOIN D'ETRE PLIE !!!

18h35: La seconde mi-temps vient de commencer. Mauricio Reggiardo n'a pas plaisanté: le manager du CO a carrément remplacé quatre joueurs à la pause, dont le charismatique demi de mêlée Rory Kockott.

 

18h20: C’est la pause. Début de match excitant, bien plus calme ensuite. Thomas Ramos et sa cheville vont bien, merci pour eux.

40e: Changement de buteur à Castres. Mais Kockott rate sa pénalité, il est vrai lointaine.

37e: Tentative de Magic in the Air de Magic System, façon bandas. C'est non.

35e: Premier échec sur pénalité pour Holmes, pas loin d'être le meilleur Toulousain pourtant jusqu'à présent.

31e: Hop, Dumora répond à Holmes, toujours sur pénalité. Castres revient à deux essais transformés du Stade (20-6).

28e: Ramos gâche une réaction toulousaine avec une passe en-avant. Mais l'arbitre revient à une pénalité pour Toulouse. Holmes la tape et ça passe (20-3).

26e: Pénalité affreusement manquée par Julien Dumora, le 10 du CO. Dans le même temps, Yann David sort pour un protocole commotion. L'ancien Toulousain désormais Castrais a déjà passé autant de temps à l'infirmerie que sur une pelouse durant sa carrière.

24e: Depuis le carton jaune, les 14 Castrais sont déchaînés. Côté toulousain, on se perd les oies, entre touches égarées et défense en papier crépon.

21e: On passe trois plombes sur les mêlées, ajoutées au temps perdu en vidéo arbitrage. Pénible quand même...

19e: Même réduit à 14, le CO se rebelle et campe dans les 22 mètres toulousains. Dumora passe une pénalité. Les trois premiers points castrais (17-3).

15e: Et Holmes se fait justice lui-même, avec une pénalité longue distance. A noter que ce n'est pas Ramos qui l'a tapée, ce qui est rare quand l'arrière est sur le terrain (17-0).

14e: Vous reprendrez bien un petit peu de vidéo arbitrage ? Le pilier castrais Hounkpatin a cravaté Zack Holmes, l’ouvreur toulousain. « Le carton », scande le public, taquin. Après une longue réflexion, l'arbitre sort le jaune. Castres se retrouve à 14 pour dix minutes.

12e: Le Sud-Africain de Toulouse Elstadt a découpé comme il faut Kockott, le Sud-Africain de Castres (mais international français). Simple pénalité pour l'arbitre M. Cayre, après recours (pour changer) à la vidéo.

11e: On dirait que les Toulousains se sont dit les choses après la déconvenue briviste le week-end dernier. En tout cas, ils mettent les ingrédients en ce début de match.

7e: Mais quel début de match toulousain !!! Deuxième essai signé Lucas Tauzin. L'habituel ailier, titulaire aujourd'hui au centre, croise avec l'autre centre Belan et file tout droit sur 50 mètres, direct entre les poteaux. Forcément, Holmes transforme (14-0).

2e: ESSAI DE LEBEL !!!! Qu'est-ce que je disais déjà ! Superbe intervention du revenant Thomas Ramos dans la ligne, et le jeune ailier toulousain s'échappe le long de la ligne, côté gauche, pour aller marquer. Holmes transforme et ça fait 7-0.

1re: C'EST PARTI avec le coup d'envoi de l'ouvreur toulousain Zack Holmes !!! Je ne sais pas pourquoi, mais je sens le grand match.

17h32: Bon, on part sur un coup d'envoi un brin décalé, le temps qu'une jeune arbitre donne le coup d'envoi fictif.

17h28: Ces dernières années, les Castrais ont fait plus de bruit que les locaux à Ernest-Wallon. On va voir ce que ça donne aujourd'hui.

17h23 : A Castres, Yann David, l’ancien bulldozer toulousain, est bien titulaire au centre.

 

17h20 : Bienvenue à tous ! Merci de suivre avec nous ce « Tekorico » qui sent la sueur et (un peu) la peur, surtout côté toulousain. Pour rappel, le CO a gagné lors de ses trois derniers déplacements à Ernest-Wallon.

Un petit point sur les équipes pour commencer. Côté toulousain, outre la très médiatique titularisation de Thomas Ramos, acclamé par le public lors de l’annonce des compos, on remarque sur le banc le retour des grands blessés Julien Marchand et Maxime Mermoz.

 

Devant la montée de sève constatée lors des derniers derbys, les dirigeants des deux clubs ont tenu à calmer le jeu jeudi, dans une conférence de presse commune. Il n’empêche : ce Stade Toulousain – Castres s’annonce tendu, notamment du côté du champion de France. Avant-dernier du Top 14 après six journées, l’équipe d’Ugo Mola doit rester invaincue à Ernest-Wallon pour continuer à faire le dos rond, en attendant le retour des Mondialistes.

En parlant de Coupe du monde, on observera avec attention la prestation de Thomas Ramos. Renvoyé en France par Jacques Brunel, l’arrière-buteur toulousain sera titulaire ce samedi, dix jours après sa blessure à la cheville contre les Etats-Unis.

» On se retrouve à partir de 17h20 pour se mettre dans l’ambiance…