Chevaux de course: Un yearling vendu 800.000 euros à Deauville

VENTES AUX ENCHÈRES Les transactions qui se feront jusqu’à lundi pourraient voir cette année encore un cheval dépasser la barre du million d’euros

20 Minutes avec AFP

— 

La course de Newmarket en Grande Bretagne, le 8 juin 2019.
La course de Newmarket en Grande Bretagne, le 8 juin 2019. — Hugh Routledge

Les ventes aux enchères commencent bien. Un yearling, pur-sang anglais de 18 mois, a été attribué à 800.000 euros samedi à Deauville, à l’occasion de la première journée des ventes d’août de ces futurs chevaux de course, selon la société Arqana, organisatrice des enchères. Provenant du haras d’Etreham (Calvados), ce mâle est issu de Galileo, un galopeur célèbre considéré comme l’un des meilleurs étalons au monde, et de Steip Amach. Il a été acquis par le fonds d’investissement Phoenix Thoroughbred et le courtier Dermot Farrington.

Des records à plus de 1 million d’euros en 2017 et 2018

Quelque 79 lots figuraient à l’affiche de la vente aux enchères qui a débuté en fin d’après-midi. La deuxième vente la plus élevée, à 750.000 euros, a porté sur un autre fils de Galileo, présenté par le haras de la Perelle, situé dans le même département.

En 2018, le cheval le plus cher avait été attribué à 1,4 million d’euros. Issu de l’élevage La Motteraye Consignment, ce mâle était issu de l’étalon vedette Dubawi, dont l’une des progénitures s’était déjà vendu 1,55 million d’euros en 2017. Ce record sera-t-il battu ? Verdict à la fin des ventes lundi.