Ligue Europa: «Exceptionnel» avec Strasbourg, Thomasson a fait exploser le Maccabi Haïfa

FOOTBALL Un but, une passe décisive en 45 minutes sur le terrain... Adrien Thomasson a largement contribué à la victoire de Strasbourg face au Haïfa, au 2e tour préliminaire de la Ligue Europa

Thibaut Gagnepain

— 

Adrien Thomasson est entré à la pause. Il a marqué dès son deuxième ballon !
Adrien Thomasson est entré à la pause. Il a marqué dès son deuxième ballon ! — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Adrien Thomasson a marqué dès son deuxième ballon contre le Maccabi Haïfa, jeudi soir au match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue Europa.
  • Le milieu de terrain offensif a fluidifié le jeu strasbourgeois et a largement contribué à la victoire 3-1 contre les Israéliens.
  • « Il a permis à l'équipe d'avoir un certain allant offensif et une certaine complicité », apprécie son entraîneur, Thierry Laurey.

Premier ballon, frisson. Deuxième ballon, but ! Adrien Thomasson a réalisé une entrée fracassante contre le Maccabi Haïfa, jeudi soir à la Meinau. Le milieu de terrain offensif a largement contribué à la belle victoire du RC Strasbourg (3-1) au match aller de ce 2e tour préliminaire de la Ligue Europa.

« Il a tout changé », résume son partenaire, Ludovic Ajorque, d’humeur rieuse. « Un but, une passe décisive, que demander de plus ? Allez, pourquoi pas un deuxième but ! », rigole l’attaquant, auteur lui de l’égalisation (1-1) avant la pause. Sur penalty, après l’exclusion d’Habashi qui avait retenu par le maillot de Da Costa.

« Il a pris les choses en main »

C’est donc dans des conditions très favorables que Thomasson a remplacé Aaneba, pour un changement offensif de Thierry Laurey. « On savait qu’Adrien allait faire ce qu’il sait faire », s’est justifié bizarrement le technicien après le match, avant d’être plus clair : « Il a pris les choses en main. »

D’abord donc en donnant l’avantage aux Alsaciens après une déviation d’Ajorque (47e). Puis en offrant le troisième but à Martin après un subtil une-deux (61e). Le reste ? Un déboulé stoppé au dernier moment (52e), une frappe au-dessus (53e) et deux reprises non cadrées (79e, 94e). Sans oublier cette activité permanente qui a fluidifié le jeu strasbourgeois.

« L’entrée d’Adrien nous a fait beaucoup de bien »

« Il a permis à l’équipe d’avoir un certain allant offensif et une certaine complicité », apprécie son coach. « L’entrée d’Adrien nous a fait beaucoup de bien. Il a réussi à nous ouvrir des espaces devant », appuie l’attaquant Nuno Da Costa. « Il propose beaucoup et nous, on essaie de prendre les espaces. En plus, il a cette capacité à s’engouffrer dans les espaces qu’on libère. Tout ça nous aide dans la possession et la percussion. »

Et tout ça donne au Racing une petite marge avant d’aborder le match retour en Israël, jeudi prochain (19 h). Après sa performance, Adrien Thomasson sera-t-il titulaire ? Rien n’est sûr mais l’ancien Nantais revenait de blessure ce jeudi. Touché à la cuisse, il avait manqué le stage au Pays-Bas et le dernier match de préparation, contre Toulouse (3-1). En quelque cinquante minutes sur le terrain, il a prouvé qu’il était de nouveau en pleine forme. « Il a fait une entrée exceptionnelle », conclut Alexander Djiku.