DeMarcus Nelson est à la lutte avec le meneur de l'AS Monaco Dee Bost. ROMAIN LAFABREGUE
DeMarcus Nelson est à la lutte avec le meneur de l'AS Monaco Dee Bost. ROMAIN LAFABREGUE — AFP

LIVE

Asvel-Monaco / Jeep Elite: Villeurbanne a su se transcender pour aller chercher son 19e sacre (66-55)... Le match 5 à revivre par ici...

Le dénouement de la saison de Jeep Elite de basket est pour ce mardi (20h45) avec le match 5 décisif entre l’Asvel de Tony Parker et l’AS Monaco

Asvel-AS Monaco 66-55 (19-17; 8-18; 24-6; 15-14)

Match terminé

Bon c’est la folie ici, vous vous en doutez avec tout le monde sur le parquet, et un interminable I will survive avec les joueurs posant à côté du trophée. On vous remercie tous d’avoir vécu ce match avec nous. Excellente fin de soirée à tous et on se retrouve demain matin avec un article revenant sur la superbe soirée/saison villeurbannaise. En attendant, voici notre compte-rendu du match. On vous laisse, tschüss les amis.

 

This is it ! 66-55 ! Dos au mur, les Villeurbannais ont été costauds pour aller arracher ce match 5 et ce 19e sacre de champion de France. Monaco échoue de peu pour la deuxième saison consécutive.

Elle est là l’ex-joueuse de Lyon Asvel Féminin Sandrine Gruda (on est vraiment dans cet état pour info).

 

40e : A 57 secondes de la fin, l’Asvel tient toujours le coup bien comme il faut en menant 64-53. Ça chante du « On est les champions, on est les champions » à tout va.

39e : Bon il reste 1min30 et Charles Kahudi permet à l’Asvel de repasser à +11 avec un lancer. Autant vous dire qu’il faut vraiment avoir la foi pour encore y croire quand on est supporter monégasque (62-51).

37e : Et le premier panier de David Lighty vient au meilleur moment pour l’Asvel. Ça commence à sentir bon pour le titre (57-49).

34e : DeMarcus Nelson fait du bien aux siens avec un petit panier précieux. L’Asvel n’est plus aussi dominante mais conserve un petit matelas de +8 (55-47).

30e : Fin du cauchemar pour l’AS Monaco avec un trois points de Dee Bost. La série villeurbannaise se sera arrêtée à 24-3 après un ultime shoot de Kalnietis, de travers jusque-là. Ça ferait une jolie épitaphe pour les Green Gones ce 24-3 qui a sans doute changé le sort du match 5 (51-41). L'Asvel file vers le titre, à dix minutes de la fin.

27e: Et bim, un nouveau panier accordé à Amine Noua. L'Asvel est en train de fesser la Roca Team d'une puissance atomique. 21-3 en cours, c'est une dinguerie (48-38) !

27e : Ce 19-3 de maboule pour attaquer la deuxième mi-temps (46-38 maintenant) quand on y pense quand même. A noter qu’on a vu Tony Parker passer devant juste avant la pause. Sans doute pour se rendre aux vestiaires et signer un discours dont il a le secret (coucou Marc Gasol, Rudy Fernandez and co).