Réforme de la Ligue des champions: «La ligue fermée n'existera pas», persiste Noël Le Graët

FOOTBALL Le boss de la FFF est bien déterminé à faire barrage 

W.P, avec AFP

— 

Noël Le Graet
Noël Le Graet — FRANCK FIFE / AFP

Si les grands clubs veulent réussir à instaurer leur projet de Ligue européenne fermée, ils vont devoir passer sur le corps de Noël Le Graët. Le président de la FFF s’est dit une fois de plus déterminé à faire barrage contre le projet controversé en marge de l’assemblée générale de la FFF.

« La ligue fermée n’existera pas, ce n’est pas la peine de rêver. Ceux qui veulent la faire se trompent », a déclaré le dirigeant français. Et boum ! « L’UEFA a pris les choses en main, la réforme proposée a été rejetée, elle ne sera pas retenue. L’UEFA va faire travailler un groupe de travail dont je ferai partie avec d’autres, au mois de juillet, début septembre. Il y aura des décisions prises pour octobre », a poursuivi Le Graet.

24 équipes sur 32 automatiquement reconduites

La puissante Association européenne des clubs (ECA), à l’origine de la proposition envisagée pour l’après-2024 et qui a suscité une levée de boucliers sur le continent, et vis-à-vis de laquelle le président de l’UEFA Aleksander Ceferin a pris ses distances, a campé sur sa position lors de son assemblée générale extraordinaire à Malte jeudi et vendredi.

Selon son projet, 24 équipes sur 32 seraient en effet automatiquement reconduites en C1 d’une saison sur l’autre et seulement quatre places resteraient accessibles via les compétitions domestiques. « C’est quelques petits grands clubs qui se sont réunis, mais ça ne sert pas à grand-chose. Ils prennent de la place, mais n’oubliez pas que l’Europe c’est 52 pays, et qu’on a toujours intérêt à trouver un équilibre », a rappelé Le Graët.