Soupçons de corruption: Le parquet financier veut un procès contre l'ancien boss de l'athlétisme mondial

JUSTICE Le Sénégalais Lamine Diack et son fils Papa Massata Diack sont au coeur d'un système de corruption présumé

W.P, avec AFP
— 
Lamine Diack, ancien patron de l'athlé mondial
Lamine Diack, ancien patron de l'athlé mondial — Kin Cheung/AP/SIPA

L’ex-patron de l'athlétisme mondial (IAAF), le Sénégalais Lamine Diack, et son fils Papa Massata Diack ont-ils fait retarder des sanctions contre des athlètes russes pour dopage ? Le parquet national financier demande un procès contre les deux anciens hommes forts de l’IAAF, au coeur d’un système de corruption présumé.

Vers un procès à Paris ?

Si le juge d’instruction en charge du dossier devait suivre ces réquisitions, Lamine Diack, qui fut président de la fédération internationale d’athlétisme entre 1999 et 2015, devra répondre de « corruption active et passive » et « blanchiment en bande organisée » lors d’un procès à Paris.

Dans son réquisitoire signé le 16 mai, le parquet demande que cinq autres protagonistes soient jugés, dont son fils, ex-puissant conseiller marketing à l’IAAF, Papa Massata Diack. Visé par un mandat d’arrêt, il n’a jamais pu être entendu par la justice française.