E-sport: Comment Maestro est devenu l'un des meilleurs joueurs sur FIFA

CHAMPION DU MONDE Corentin Thuillier, 19 ans, vient de remporter la FIFA eNations Cup sur console. Il nous raconte sa vie de joueur professionnel de jeux vidéo

Francois Launay

— 

Corentin Thuillier est devenu champion du monde de FIFA, célèbre jeu vidéo de foot sur console
Corentin Thuillier est devenu champion du monde de FIFA, célèbre jeu vidéo de foot sur console — FIFA eNations Cup
  • Corentin Thuillier est l’un des meilleurs joueurs de foot sur console.
  • Celui qui se fait appeler Maestro dans le milieu du jeu vidéo excelle sur le jeu FIFA.
  • Il nous raconte son parcours et sa vie de joueur professionnel sur console.

Dans la vie, il s’appelle Corentin Thuillier. Mais tous ses fans le connaissent mieux sous son pseudo de Maestro. A 19 ans, le Nordiste, qui vit toujours à Boulogne-sur-Mer, est le meilleur joueur français de FIFA, célèbre jeu vidéo de foot sur console. Troisième au classement mondial sur Playstation, Maestro vient même de remporter le 14 avril dernier la première édition de la FIFA eNations cup.

Cette sorte de coupe du monde officielle de la discipline, remportée en duo avec Daxe, a fait franchir une étape supplémentaire à ce grand joueur qui vit très bien financièrement de sa passion pour les jeux vidéo. Il raconte à 20 Minutes son parcours, son quotidien, l’évolution incroyable du e-sport (sport électronique sur console ou ordinateur) mais aussi ses astuces pour devenir imbattable au foot sur console.

Que représente cette victoire avec la France ?

C’est une fierté de pouvoir gagner ce titre. En plus, c’était la première édition. C’était incroyable. On a même été félicité par Noël Le Graet président de la Fédération française de football. C’est quelque chose de grand.

Vous avez remporté ce tournoi en prenant l’équipe de France ?

Hé non justement. Les tournois se jouent toujours en mode Ultimate team. C’est-à-dire que tu peux avoir Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Neymar dans la même équipe. Ce qui me différencie, c’est que je suis Français et que je représente donc le pays. Mais clairement, Cristiano Ronaldo peut marquer pour la France. Ça peut être bizarre pour les spectateurs mais c’est comme ça que ça se passe toute l’année dans les tournois e-sport où les matchs se jouent en deux mi-temps de six minutes chacune.

Comment êtes-vous devenu l’un des meilleurs joueurs du monde sur FIFA ?

Je suis originaire de Boulogne-sur-Mer et j’ai toujours été fan de foot. J’y ai joué dès l’âge de quatre ans. Et quand je n’étais pas en train de jouer au foot, je jouais à FIFA sur PlayStation. J’ai acquis un certain niveau et j’ai fini par « tuer le jeu » vers 13, 14 ans. A cette époque-là, je jouais vraiment tout le temps bien plus que maintenant. Je séchais même parfois le collège pour ça. Et à l’âge de 16 ans, je me suis inscrit en ligne aux championnats de France. J’ai passé les qualifications en prenant Marseille, mon club de cœur de l’époque. Je suis allé en finale et à partir de là, tout s’est enchaîné. En quelques heures, je suis passé de 400 à 3.000 abonnés sur Twitter et j’ai été repéré. J’ai signé au LOSC où je représentais le club dans les tournois e-sport. J’y suis resté un an avant de rejoindre l’an passé la team Vitality qui est un peu l’équivalent du Real Madrid dans l’e-sport. C’est la meilleure structure européenne.

Que vous a apporté cette expérience au Losc ?

C’est là où ma carrière s’est envolée. J’ai gagné plusieurs tournois importants, je suis devenu champion de France et j’ai été sélectionné pour ma première coupe du monde individuelle. J’ai aussi sympathisé avec des joueurs du club comme Yassine Benzia (parti depuis à Fenerbahçe) qui est vraiment très fort sur FIFA. On jouait quasiment tous les soirs avec lui. Je parlais aussi pas mal avec Nicolas Pépé qui, pour le coup, ne joue pas souvent.

A l’inverse, qu’est ce qu’un joueur de e-sport peut apporter à un club de foot ?

De plus en plus de clubs français se mettent à l’e-sport. Ça leur apporte de la visibilité ailleurs que dans le foot. Quand j’étais au Losc, je montrais la marque sur les tournois. Par exemple, des Japonais ont découvert l’existence d’un club qu’ils n’auraient peut-être pas pu découvrir autrement. Globalement, l’e-sport est en train d’exploser en France.

Combien gagne un joueur professionnel de FIFA ?

Déjà, je suis salarié de Vitality. Je ne vous donnerai pas de chiffres mais c’est un très bon salaire. A cela, il faut ajouter les gains des tournois. En remportant l’eNations cup, j’ai partagé 40.000 dollars avec mon coéquipier. La semaine d’avant, j’avais gagné 30.000 dollars dans un autre tournoi à Londres. On peut dire que je vis très bien de ça, bien plus que quand j’ai commencé il y a deux ans. Mais je ne fais pas ça pour l’argent, je le fais par passion. Je vis mon rêve à travers la console. Ça m’a permis notamment de côtoyer des joueurs du LOSC l’an passé, de discuter avec eux et d’aller voir des matchs. Je gravite dans le milieu du foot et je suis très content.

Faut-il avoir une hygiène de vie quand on est un pro de la console ?

Oui, c’est très important. Il faut surtout bien dormir. Par exemple, je me couche tous les soirs à 22h maximum sinon je ne suis pas concentré le lendemain. Il faut aussi bien manger même si ce n’est pas évidemement pas comme l’alimentation d’un sportif. Et puis, il faut s’entraîner deux à trois heures par jour, parfois un peu plus avant un tournoi. On joue en ligne contre d’autres joueurs pros. Le niveau, on l’a tous. La différence se fait sur le plan mental.

Combien y a-t-il de joueurs pros français en e-sport ?

Pour ceux qui en vivent bien, on doit être dix. Après, on ne sait pas vraiment jusqu’à quel âge on peut durer. Actuellement, j’ai 19 ans mais je sais qu’il y a des mecs qui jouent encore à 30 ans quand d’autres ne jouent déjà plus à 26 ans. Il n’y a pas de règles. Tu arrêtes quand t’en as marre et aussi et surtout quand t’es moins bon.

Passons maintenant aux questions pratiques : si je joue contre des potes, quelle équipe je dois prendre pour avoir le plus de chances de gagner ?

Il faut prendre des grandes équipes comme le Barça ou le Real. Mais pour moi, il faut surtout prendre la Juventus car Cristiano Ronaldo est trop fort dans le jeu. Pour les équipes nationales, c’est la France qu’il faut choisir.

Quelles sont les petites techniques pour leur mettre la misère ?

Il faut toujours jouer en 4-2-3-1, c'est la formation la plus complète. Il faut aussi jouer en mode reculé. En gros, quand ton adversaire a la possession, tu recules. Avant, il y avait une technique pour marquer de loin mais maintenant, il faut entrer dans la surface et tirer tout simplement. C’est plus compliqué de marquer de loin. Et puis, il faut éviter de tacler.

Quels sont les joueurs incontournables à prendre dans son équipe ?

En mode Ultimate Team, il faut prendre Cristiano Ronaldo, Kylian Mbappé et Neymar. C’est comme dans la vraie vie.

Avec quelle composition d’équipe jouez-vous les tournois ?

Avant toute chose, il faut savoir qu’en Ultimate Team, on peut prendre des anciens joueurs. Voilà donc ma compo en 4-2-3-1 : De Gea-Sergio Ramos, Varane, Maldini, Marcelo-Gullit, Vieira-Cristiano Ronaldo, Neymar, Mbappé-Ronaldo (le Brésilien).