Lille-PSG: Complètement dépassé, le PSG a pris une fessée mémorable dans le Nord

FOOTBALL Le leader de Ligue 1 s'est lourdement incliné (5-1) sur la pelouse du Losc. Le titre attendra, pas la remise en question

Francois Launay

— 

Le PSG a lourdement perdu à Lille (5-1), en Ligue 1, le 14 avril 2019.
Le PSG a lourdement perdu à Lille (5-1), en Ligue 1, le 14 avril 2019. — FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Jamais Paris n’avait pris une telle claque en Ligue 1 depuis que le Qatar a racheté le club. Dimanche dans le Nord, Paris a explosé (5-1). Baladé par son dauphin lillois, le club de la capitale a pris une fessée mémorable qui l’empêche de fêter son huitième titre de champion de France. Si son sacre attendra encore trois jours et un déplacement à Nantes, l’image du club est forcément entachée par cette déroute, un mois après une sortie sans gloire en Ligue des champions contre Manchester.

Paris éparpillé façon puzzle

S’il veut se trouver des excuses après cette grosse fessée, Paris pourra toujours se réfugier derrière des faits de jeu. Alors que l’infirmerie est déjà pleine (Cavani, Neymar, Marquinhos, Di Maria), Thiago Silva (15e) et Thomas Meunier (24e) sont sortis sur blessure. Une accumulation de pépins physiques qui n’a pas aidé dans le Nord. A cette poisse, il faut rajouter l’expulsion précoce et directe de Bernat (36e) pour avoir retenu le bras de Pépé qui partait au but. A onze contre onze, le PSG avait pourtant réussi à vite revenir au score grâce à Bernat (11e) après un but contre son camp de Meunier (7e). Mais en infériorité numérique, la mission est devenue trop compliquée pour des Parisiens qui ont explosé en vol en deuxième mi-temps pour enregistrer leur deuxième défaite en Ligue 1 cette saison.

Lille, un dauphin qui en jette

Si rien n’est encore officiel, on voit mal comment le Losc ne finira pas deuxième cette saison. Avec huit points d’avance sur Lyon (3e), les Nordistes filent tout droit en Ligue des champions et c’est bien mérité. Epatants depuis le début de saison, les hommes de Christophe Galtier ont définitivement marqué les esprits avec cette démonstration de force. Pour ceux qui s’interrogeaient encore sur la légitimité de ce drôle de dauphin, le débat est clos. Solides défensivement et ulltra-efficaces devant, le Losc a fait chavirer les hommes de Tuchel. Auteur du deuxième but (51e) et de deux passes décisives sur le quatrième but de Gabriel (71e) et le cinquième de Fonte (84e), Nicolas Pépé a encore marqué les esprits. Avec 19 buts et 10 passes décisives, il est l’homme fort d’une attaque qui peut aussi compter sur Bamba, auteur du troisième but (65e) et sur Ikoné, à l’origine de trois des quatre buts nordistes avant.

Nuit magique à Pierre Mauroy

Une vraie opposition entre le leader de Ligue 1 et son dauphin, un scénario incroyable et un record d’affluence (49 712 spectateurs), le stade Pierre-Mauroy a vécu une soirée dont on va parler pendant longtemps. Ça promet avant de retrouver la Ligue des champions la saison prochaine. Avec Pépé ? Cela semble hautement improbable, mais ce soir, les Lillois n’ont pas envie de penser à ça.