Cyclisme: Le coureur autrichien Georg Preidler avoue s'être dopé et «démissionne» de l'équipe Groupama-FDJ

CYCLISME L'équipe française accepte la démission et «regrette profondément cet écart individuel»

B.V.

— 

Georg Preidler (à droite) avec ses coéquipiers de la FDJ
Georg Preidler (à droite) avec ses coéquipiers de la FDJ — BRENTON EDWARDS / AFP

L'affaire de Seefeld continue de prendre de l'ampleur. Lundi matin, le coureur cycliste autrichien Georg Preidler a avoué avoir eu recours à des transfusions sanguines à la fin de l'année 2018. « Je ne pouvais plus vivre plus longtemps avec ce secret, explique-t-il au quotidien autrichien Krone. Ces cinq derniers jours ont été un cauchemar, je ne savais pas si j'allais être découvert, je ne savais pas si ce médecin avait tout avoué. J'ai fait la plus grosse erreur de ma vie. »

Vainqueur d'étape sur le Giro, le coureur de la Groupama-FDJ s'est rendu à la police de Graz (Autriche) avant d'informer son équipe de sa démission avec effet immédiat. « Compte-tenu de la gravité des faits en totale opposition avec les principes éthiques toujours défendus par l’équipe et ses sponsors Groupama et FDJ, Marc Madiot a pris acte de sa démission à effet immédiat, explique l'équipe française dans un communiqué.  L’Equipe cycliste Groupama-FDJ regrette profondément cet écart individuel et collabore d’ores et déjà avec toutes les instances. »

Victoires « propres »

Preidler précise dans le journal autrichien avoir commencé à se doper récemment et que ses victoires, notamment celles au Giro, sont « propres ». « Pourquoi je l'ai fait ? Peut-être parce que tu t'entraînes tous les jours et que tu ne progresses pas assez. À un moment donné, vous en voulez plus et le dopage sanguin ne semble pas trop compliqué, poursuit-il. À un moment donné, le seuil d'inhibition disparaît et ces médecins vous garantissent la certitude de ne pas être découvert. »

Un autre coureur cycliste autrichien a admis s'être dopé. Le scandale s'étend après les arrestations de six athlètes la semaine passée dans le cadre d'une enquête sur un réseau international de dopage lors des Mondiaux de ski de fond. Les skieurs arrêtés sont les Autrichiens Dominik Baldauf et Max Hauke, les Estoniens Karel Tammjaerv et Andreas Veerpalu, ainsi que le Kazakh Alexei Poltoranin. Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré Max Hauke apparemment pris sur le fait par la police, en pleine transfusion sanguine.