Chelsea: «On ne veut pas le tuer», Sarri va pardonner Kepa, son gardien mutin

FOOTBALL Il avait refusé d'être remplacé avant la séance de tirs au but

20 Minutes avec AFP

— 

Kepa cabana
Kepa cabana — Glyn KIRK / AFP

L'entraîneur de Chelsea Maurizio Sarri a assuré mardi que son club ne voulait pas « tuer » Kepa Arrizabalaga, qui avait refusé dimanche d'être remplacé contre Manchester City en finale de la Coupe de la Ligue, provoquant la colère de l'Italien.

« J'ai parlé avec le gardien, avec Kepa, bien sûr. Ensuite, nous avons tous parlé ensemble. Il s'est excusé auprès du staff technique, mais ce n'était pas suffisant. Il s'est excusé auprès de ses coéquipiers, auprès du club. Je pense qu'il a fait une grosse erreur mais on doit être plus grands. On ne veut pas le tuer », a déclaré Sarri en conférence de presse.

« Il a fait une erreur, une grosse erreur. Il y a des conséquences. Si la conséquence c'est qu'il joue, il doit être prêt à jouer. Si la conséquence c'est le banc, il doit être prêt à aller sur le banc », a ajouté le technicien, qui n'a pas encore décidé si le gardien le plus cher du monde allait être titulaire mercredi soir, lors du choc de la 28e journée de Premier League contre Tottenham.

Sur le terrain ou sur le banc?

« Je dois décider, peut-être oui, peut-être pas. Ce sera une décision pour le groupe. Pour tous les joueurs », a expliqué Sarri à propos de l'ancien portier basque de Bilbao, recruté pour 80 millions d'euros cet été. « Je veux envoyer un message à mon groupe. Le message pourrait être: Kepa est sur le terrain ou Kepa n'est pas sur le terrain. Je dois décider ce qui est le mieux pour mon groupe », a confié le manager.

Kepa a été sanctionné d'une amende d'une semaine de salaire pour avoir refusé d'être remplacé dans les dernières minutes de la finale de la Coupe de la Ligue dimanche, allant à l'encontre des instructions de son entraîneur, devant un Wembley interloqué.

L'amende, d'environ 220.000 euros à en croire la presse anglaise, sera reversée à la fondation du club, a précisé le club londonien, qui s'est incliné dimanche aux tirs au but face à Manchester City (0-0, 4-3 tab).

Selon Sarri, la performance de ses joueurs à Wembley montre que ses joueurs le soutiennent, malgré les mauvais résultats récents du club. «Avez-vous vu le match dimanche? Vous avez la réponse », a-t-il lancé. « Je ne suis pas sous pression. Pour moi, la pression est normale », a-t-il insisté.