Equipe de France: Adil Rami explique avoir fait un burn-out après la Coupe du monde

FOOTBALL Le défenseur marseillais a donné une interview émouvante à Canal +

J.L. avec AFP

— 

Adil Rami à l'issue de la finale de la Coupe du monde, à ses côtés Steven Nzonzi.
Adil Rami à l'issue de la finale de la Coupe du monde, à ses côtés Steven Nzonzi. — Pixxmixx/Pixathlon/SIPA

«J'ai eu burn-out»: C'est une confession rare dans le milieu du foot et elle émane du toujours aussi cash Adil Rami, dimanche au CFC. «Même l'odeur de la pelouse, je ne la ressentais plus. Je n'avais même plus envie de 'taper' les attaquants. Je me forçais, mais je n'y arrivais pas. Parfois j'ai même été agressif avec des gens qui me demandaient des photos, des gens qui me filmaient sans me demander».

«J'étais aigri, avec mon entourage, avec les gens qui étaient autour de moi, chose que je déteste montrer, a-t-il poursuivi. Aujourd'hui, je suis content d'avoir été blessé, c'est bizarre mais je suis content d'avoir été aussi longtemps de côté, parce qu'aujourd'hui j'ai enfin faim». Souvent blessé cette saison et presque toujours très moyen quand il était aligné, Rami n'a disputé que 13 rencontres depuis le mois d'août.