FC Metz: Stoppila Sunzu condamné à trois mois de prison avec sursis pour violences conjugales

FOOTBALL Stoppila Sunzu a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Metz

W.P, avec AFP

— 

Sunzu, lors du 32e de finale de Coupe de France contre Monaco
Sunzu, lors du 32e de finale de Coupe de France contre Monaco — VALERY HACHE / AFP

Trois mois de sursis. C’est la peine infligée par le tribunal correctionnel de Metz à Stoppila Sunzu, joueur du FC Metz, pour violences conjugales, a-t-on appris mardi. L’international zambien devra aussi payer une amende de 1.000 euros.

Selon Le Républicain lorrain, Gift Sunzu, mère de leurs deux enfants et enceinte du troisième, a été poussée à terre par son mari le 2 janvier, puis giflée le 17 janvier au cours de disputes portant sur l’infidélité du joueur.

Un coup « involontaire »

« On conteste formellement ce qu’il s’est passé », a réagi l’avocate de l’international zambien, Hélène Nicolas. À l’audience, Sunzu a raconté avoir porté « un coup involontaire » à sa compagne, lors des faits du 17 janvier, en la séparant de sa maîtresse avec laquelle elle se battait.

Selon le conseil, « ils se revoient, il n’y a aucun souci dans le couple ». Le Grenat avait été placé en garde à vue dans la nuit du 17 au 18 janvier.