HBC Nantes: Le Macédonien Kiril Lazarov prolonge de deux années au HBCN

HAND L'arrière droit de 38 ans est désormais sous contrat à Nantes jusqu'en 2021...

David Phelippeau

— 

Kiril Lazarov.
Kiril Lazarov. — Federico Gambarini/AP/SIPA

Malgré la concurrence, Kiril Lazarov a rempilé au HBC Nantes. Arrivé au «H» en 2017, l’international macédonien, qui arrivait en fin de contrat en juin 2019, a accepté de prolonger de deux années avec le HBCN.

À 38 ans, le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des Champions (1272 buts à ce jour) est un des hommes forts de ce début de saison du «H»  avec une belle vision du jeu et un bras gauche redoutable. Depuis son arrivée sur les bords de l'Erdre, l'arrière droit a inscrit plus de 230 buts sous le maillot nantais, avec lequel il est désormais sous contrat jusqu'en 2021.

Fierté pour le HBCN de garder un joueur de ce calibre

«Les choses se sont faites assez facilement puisque les volontés étaient communes, explique le président Gaël Pelletier sur le site officiel du HBCN.  Kiril est l’un des meilleurs joueurs du monde et nous l’a démontré depuis son arrivée à Nantes. Cette année, il est omniprésent dans le groupe et a une part prépondérante dans les résultats de l’équipe. C’est donc tout naturellement que nous souhaitons continuer à collaborer avec lui. Pour le club, c’est également une grande fierté de compter dans nos rangs un joueur de ce calibre. »

Lazarov, qui aura 41 ans en 2021, se dit «très content de pouvoir prolonger de 2 années». «Ce n’était pas facile à mon arrivée: je venais avec beaucoup d’ambitions mais je ne parlais pas français, avoue celui qui a gagné la Ligue des champions en 2015 avec Barcelone. [...] Aujourd’hui, je me sens très bien à Nantes: j’aime ce club, j’aime ses supporters. Jouer dans une salle pleine à chaque match, c’est un véritable privilège. Le club grandit un peu plus chaque saison, et je suis sûr que, tous ensemble, nous allons encore faire mieux dans les années à venir. Je suis un homme loyal et je veux rendre au club la confiance que les dirigeants m’ont donnée.»