Football Leaks: Le PSG dénonce «une initiative personnelle» d'un recruteur sur le fichage ethnique

FOOTBALL Le club aurait classifié le recrutement de jeunes joueurs selon leur couleur de peau dans un formulaire interne...

Julien Laloye

— 

Kingsley Coman lors d'un match avec le PSH en Youth League en 2014.
Kingsley Coman lors d'un match avec le PSH en Youth League en 2014. — FRANCK FIFE / AFP

Le PSG « confirme que des formulaires avec des contenus illégaux ont été utilisés entre 2013 et 2018 par la cellule de recrutement du centre de formation, dédiée aux territoires hors Ile-de-France », dénonçant jeudi dans un communiqué une «initiative personnelle du responsable de ce département».

Il s'agit de Marc Westerlope, ancien responsable du recrutement parisien hors région parisienne et aujourd'hui membre du staff du club de Rennes, sous la responsabilité directe à l'époque d'Olivier Létang, actuel président du club rennais.

« Dès qu'il en a été informé au début du mois d'octobre dernier, le PSG a lancé une enquête interne pour comprendre comment de telles pratiques ont pu exister et décider des mesures qui s'imposent », poursuit le club mis en cause par des révélations du site Mediapart dans le cadre des Football Leaks.

Interrogé par Envoyé Spécial, qui consacre un reportage à ce sujet dans son émission à venir du jeudi 8 novembre, Marc Westerlope a prétendu que les documents présentant ce soi disant formulaire de fichage ethnique, « était un faux », avant de s'éclipser. Une scène visible sur un extrait de l'émission dévoilé par Mediapart. 

De son côté, Olivier Létang s'est dit profondément choqué dans un communiqué envoyé à l'AFP: « Dans le cadre de mes responsabilités au PSG, les objectifs fixés concernant le recrutement pour le centre de formation n'ont jamais varié: s'attacher les meilleurs jeunes joueurs dans le but de les faire évoluer à terme avec l'équipe professionnelle. Cela a été ma seule motivation au PSG comme cela a toujours été le cas dans les clubs ou j'ai oeuvré ».