VIDEO. NBA: L'année de la révélation pour Frank Ntilikina chez les Knicks?

BASKET Après son année de « rookie », le meneur strasbourgeois des New York Knicks doit maintenant confirmer…

Alexia Ighirri

— 

NBA: L'année de la révélation pour Frank Ntilikina?
NBA: L'année de la révélation pour Frank Ntilikina? — Nathaniel S. Butler / NBAE / Getty Images / AFP
  • Après une première année en NBA, le Strasbourgeois Frank Ntilikina – Français drafté le plus haut dans l’histoire, en 8e position – est attendu. Le meneur va devoir confirmer et se révéler cette année.
  • Entre concurrence à son poste et contexte compliqué chez les Knicks, l’ex-Strasbourgeois va-t-il pouvoir s’épanouir ? La franchise semble lui faire confiance puisqu’elle a levé lundi l’option du Frenchie, et donc de prolonger son contrat qui se termine désormais à la fin de la saison 2019-2020.

Frank Ntilikina a pris quelques kilos et a même réussi à, encore, grandir. De quoi s’armer davantage à l’aube de sa deuxième saison NBA qui débute pour le meneur des New York Knicks dans la nuit de mercredi à jeudi contre les Hawks d’Atlanta.

Après son année de rookie, le Strasbourgeois – Français drafté le plus haut dans l'histoire, en 8e position – est attendu. Il va devoir confirmer et se révéler cette année. « Il y a eu de bonnes et de moins bonnes choses pendant l’année de rookie. Entre les douleurs au genou et le contexte des Knicks, Frank a dû s’adapter. La hype autour de lui l’an dernier, c’était du faux-semblant. Il ne faut pas s’arrêter à ça : il faut maintenant être bon et utiliser au mieux les minutes données », résume Jacques Monclar, consultant beIN SPORTS, diffuseur de la NBA. Le bilan de la saison passée : 5,9 points, 3,2 passes et 2,3 rebonds de moyenne par match, pour neuf titularisations sur 78 matchs.

« Il y a du monde sur son poste »

Après « un gros travail physique », dixit le joueur de 20 ans, sa présaison a été prometteuse. Titulaire face aux Wizards, Frank Ntilikina a surtout obtenu une demi-heure de temps de jeu lors de la dernière rencontre, contre les Nets. Soit le joueur le plus utilisé de son équipe. Une donnée importante quand on sait la nouvelle concurrence au poste de meneur, avec Trey Burke, Emmanuel Mudiay et Ron Baker.

« Il est entre le poste 1 et le 2. A mon sens, il va être utilisé comme “combo guard”, estime Jacques Monclar. Il y a du monde à son poste : en fait ils sont quatre pour un poste et demi. Mais Frank est structuré, bien en place mentalement. Il a toujours son “QI basket” et fera ce qu’il faut. »

Il faudra voir comment ça se passe avec le coach. David Fizdale a souvent “dealé” avec les jeunes. J’espère qu’il donnera à Frank les minutes de jeu nécessaires. »

Autre interrogation : le contexte new-yorkais va-t-il vraiment permettre à celui que l’on surnomme désormais French Prince de s’épanouir ? Le consultant télé n’est pas franchement enthousiaste pour New York : « L’année des Knicks va être douloureuse. Ce sera alors difficile pour Frank de faire valoir ses nobles qualités. Le contexte est compliqué… Il n’y aura pas grand-chose à attendre de cette saison sauf à attendre qu’elle se termine. »

Le contrat de Frank Ntilikina prolongé

Jacques Monclar voit pour le Français un autre challenge : « J’espère qu’il sera présent en équipe de France pour la Coupe du monde 2019. Qu’il pourra s’intégrer aux Bleus en vue aussi des JO de Tokyo, puis de Paris où il pourrait être le leader de l’équipe ».

En attendant ces échéances, les premières rencontres de NBA diront si Frank Ntilikina s’imposera dans l’effectif des Knicks. La franchise semble en tout cas compter sur lui, puisqu’elle a levé lundi l’option du Frenchie, et donc prolongé son contrat qui se termine désormais à la fin de la saison 2019-2020.