Dortmund-Monaco: Du «bed for aways fan» à aujourd'hui... Ces supporters monégasques restés en contact avec leur hôtes

FOOTBALL Certains fans de Monaco qui avaient dormi chez l'habitant à Dortmund sont resté en contact avec leurs hôtes...

W.P.

— 

La photo qui a fait le tour du monde
La photo qui a fait le tour du monde — FX

C’est fou comme le temps passe vite. La dernière fois que Monaco se déplaçait à Dortmund en Ligue des champions, Kylian Mbappé était à peine majeur, Thomas Tuchel créchait encore dans la Ruhr et certaines amitiés franco-allemandes restaient à faire. Du 12 au 13 avril 2017, des habitants de la ville allemande ouvraient leurs portes à des supporters monégasques dans la torpeur d’une nuit gâchée par l’attaque du bus du club teuton et la blessure de Marc Bartra.

Ce qui avait permis à Charaf - contacté par 20 Minutes à l’époque – et ses trois amis de ne pas dormir dans leur voiture en attendant le match reporté au lendemain, de manger un bon plat de spaghettis, de parler Vespa avec leur hôte, de se marrer, bref, de passer une bonne soirée. Tellement bonne que le sauveur a gardé la photo souvenir de ce moment d’humanité en Tweet épinglé. « On est toujours en contact, on a un groupe sur Twitter », nous écrit Charaf à la va-vite.

Avant le lancement du hashtag #bedforawayfans par le Borussia, François-Xavier (qu’on appellera FX) et Mathieu n’avaient quant à eux pas Twitter. Faute d’affinités avec l’outil, ils ont donc choisi Messenger pour rester en contact avec Tim et Mike, deux jeunes Allemands abonnés de longue date au club jaune et noir logeant à 500 mètres du Signal Iduna Park « dans un super appartement » selon FX, bien mieux en tout cas que les Airbnb qu’ils auraient pu trouver si d’autres supporters n’avaient pas pensé à les occuper avant eux. « On sonne chez eux sans savoir où on va. Et puis au bout du compte ils sont super sympas, on passe une excellente soirée, on prend des petites photos souvenir… Il y en a même une qui a fait le tour du monde sur Twitter. »

La photo qui a fait le tour du monde
La photo qui a fait le tour du monde - FX

« Bis repetita »

L’entente se prolonge jusqu’au lendemain. Le duo devient quatuor, s’adonne à une beuverie d’avant-match en centre-ville (« deux ou trois bières allemandes, pas plus »), se sépare à l’heure de la rencontre, se reparle de temps à autre via l’Internet et se retrouve à la faveur d’un tirage au sort heureux, fin août 2018. « Quand le tirage tombe, ils nous proposent tout de suite un bis repetita, "si vous voulez revenir vous êtes les bienvenus". Nous, comme l’expérience footballistique à Dortmund nous avait plu on s’est "ok, on y retourne", et puis en plus ça nous permettra de les revoir. On avait bien accroché avec eux parce que ce sont des grands fans de foot, c’est notre sujet de discussion numéro un avec eux. »

Comme chaque règle à droit à son exception, tous les couples franco-borussen n’ont pas forcément accroché. Alexandre, supporter suisse du Borussia alors basé à Dortmund, avait accepté d’héberger un Gaël un peu paumé dans un bar. S’ils ont bien « essayé de rester en contact » dans un premier temps, la taciturnité du supporter monégasque aura eu raison de leur éphémère amitié. « Je dois bien l’avoir encore dans mes contacts Facebook. Ça pourrait être l’occasion de se reparler », nous dit Alexandre, un peu désolé. Les retrouvailles, c’est bien le thème de ce Borussia-ASM, non ?