Serena sonnée en deux sets

ROLAND-GARROS L’Américaine, tête de série n°5, s’est fait sortir par la Slovaque Katarina Srebotnik (n°24)…

Sandrine Cochard

— 

L'Américaine Serena Williams, tête de série N.5, a été éliminée vendredi au troisième tour de Roland-Garros par la Slovène Katarina Srebotnik (N.27) en deux sets 6-4, 6-4.
L'Américaine Serena Williams, tête de série N.5, a été éliminée vendredi au troisième tour de Roland-Garros par la Slovène Katarina Srebotnik (N.27) en deux sets 6-4, 6-4. — Francois Guillot AFP

Sur le papier, Serena Williams était pourtant la grande favorite face à la Slovaque Katarina Srebotnik (n°24). Tête de série N°5, l’Américaine menait 3 victoires à 0 dans leurs dernières rencontres. Vendredi, Srebotnik a pris sa revanche. Plus constante et plus agressive, elle a balayé Williams 6/4, 6/4, en 1h30.

Retrouvez le live de la journée à Roland-Garros

«Lors de nos précédentes rencontres, elle était déjà très agressive, je savais que ce serait un match très dur pour moi, a expliqué Serena Williams après sa défaite, les traits tirés et l’air hagard. Qu’est-ce que je peux ajouter? Elle a un tennis incroyable aujourd’hui. Je n’étais ni fébrile ni nerveuse, c’est juste qu’elle ramenait beaucoup la balle. J’ai perdu ma concentration et elle a fait des coups incroyables, du niveau des deux meilleures joueuses du circuit.»

«Je suis déçue mais j’ai travaillé dur et je pense que le travail fourni ces derniers mois va me profiter plus tard.» A 26 ans, l’Américaine tente en effet de revenir à son meilleur niveau après une blessure au genou, en 2003, et une saison 2006 quasi blanche durant laquelle elle n’avait joué qu’une dizaine de tournois.

«J’avais le sentiment que j’allais remporter le match»

Habituée à ne pas, ou peu, se remettre en question, Serena Williams a encore affirmé avoir «été dans le match». «Je me suis bien sentie ce matin et je me suis bien entraînée. J’avais le sentiment que j’allais remporter le match, a-t-elle déclaré, lassée. J’ai raté des points faciles, je n’ai pas su tirer avantage des occasions qui se sont présentées.» Un mauvais jour, donc, face à une adversaire trop forte. Et ses problèmes de dos à Rome? «J’ai été soignée chaque jour depuis donc je ne pense pas que cela ait empiré, a-t-elle assuré. Cela n’a rien à voir avec ma défaite aujourd’hui.» Elle est pourtant apparue en mauvaise forme physique, accusant toujours quelques kilos en trop et se déplaçant mollement.

Manifestement mécontente d’elle-même, Serena Williams a même écourté la séance de presse à laquelle elle se pliait à contrecœur. Alors qu’un journaliste lui demandait pourquoi elle n’avait pu produire son meilleur tennis, elle a répondu : «Je ne sais pas, merci» avant de se lever et de quitter précipitamment la salle.

Maigre consolation pour l’Américaine: avec 21 aces enregistrés depuis le début du tournoi, elle détient, pour le moment, le record chez les dames.