Un trio au seuil de l'enfer, un seul condamné

FOOTBALL Paris, Toulouse, Lens: l'un des trois sera en L2 samedi soir...

P.K, N.S, A.M

— 

Les Lensois, déjà sérieusement en difficulté en L1, ont connu une nouvelle désillusion vendredi en s'inclinant (1-0) en 32e de finale de la Coupe de France sur leur pelouse face à une modeste formation de Niort (L2) à laquelle n'aura suffi qu'un but de Rivière pour se qualifier.
Les Lensois, déjà sérieusement en difficulté en L1, ont connu une nouvelle désillusion vendredi en s'inclinant (1-0) en 32e de finale de la Coupe de France sur leur pelouse face à une modeste formation de Niort (L2) à laquelle n'aura suffi qu'un but de Rivière pour se qualifier. — Philippe Huguen AFP

La lutte pour le maintien s’annonce encore plus terrible que celle pour le titre. Le PSG, Toulouse et Lens, qui se tiennent en un point, vont tout faire pour éviter la dix-huitième place, synonyme de descente en Ligue 2.

>>> La dernière journée de L1, c'est à suivre en live comme-à-la-maison samedi dès 20h45...

L’union sacrée au PSG (16e)

Un coach sur le départ, un actionnaire qui cherche un nouveau président, un joueur vedette qui a déjà fait ses adieux au Parc, le Paris Saint-Germain aurait toutes les raisons d’imploser à la veille d’un déplacement décisif à Sochaux. Pourtant, les rares bruits qui filtrent d’un groupe abonné aux huis clos laissent penser que l’équipe, à peine sortie de la zone rouge, veut tout faire pour ne pas être marquée de l’infamie d’une descente en L2. Quitte à mettre de côté, pour ce match au moins, les différents désaccords qui ont pu avoir lieu tout au long de la saison.

L’excitation des Toulousains (17es)

Avant leur « finale » pour la survie en Ligue 1 samedi contre Valenciennes, les Toulousains se montrent concentrés mais relativement sereins. «Par le passé, le TFC a été habitué à jouer le maintien, explique l’arrière droit Albin Ebondo. Ce petit truc peut jouer en notre faveur.» De son côté, Nicolas Douchez assure que l’enjeu de la rencontre « a tendance à exciter » les joueurs, plutôt qu’à les paralyser. «Mais c’est sur le terrain que l’on verra si on met en adéquation les paroles et les actes», observe le gardien…

La «positive attitude» des Lensois (18es)

La pression? Quelle pression? Avant la réception de Bordeaux, les Lensois font tout ce qu’ils peuvent pour faire baisser leur tension. «On met de l’implication dans les séances, mais on a aussi besoin d’y mettre de la bonne humeur». explique le latéral Fabien Laurenti. Cela n’a pas empêché Julien Sablé et son entraîneur Jean-Pierre Papin de se prendre méchamment le bec avec quelques supporters excités, hier matin, au centre d’entraînement du club nordiste de la Gaillette. Côté effectif, Hilton fera son retour en défense, après la cicatrisation de ses 22 points de suture sur le crâne.

>>> Le classement de la L1