La section féminine du FC Nantes veut rejoindre la D1 le plus rapidement possible

SPORT Créée en 2014, l'équipe féminine sénior du FC Nantes a assuré sa montée en troisième division française et entame sa professionnalisation...

Quentin Burban

— 

L'équipe féminine du FC Nantes.
L'équipe féminine du FC Nantes. — FC Nantes / Arnaud Duret
  • L’équipe sénior féminine du FC Nantes a vu le jour en 2014. Depuis, les Nantaises sont irrésistibles. Elles disputeront le championnat de troisième division la saison prochaine et espèrent monter immédiatement en D2.
  • Les dirigeants du FC Nantes féminin demandent à la mairie de nouvelles infrastructures indépendantes de celles des footballeurs professionnels masculins.

« Notre but est de rejoindre le plus rapidement possible l’échelon national. C’est-à-dire la Ligue 2 puis la Ligue 1. » Ne vous détrompez pas, ces mots ne sont pas ceux de Waldemar Kita, président du FC Nantes mais ceux de Jacky Soulard, président de l’association FC Nantes en charge de la section féminine. Des paroles fortes qui viennent confirmer les excellents résultats de l’équipe.

Créée en 2014, la section féminine nantaise a connu trois montées en quatre ans et accède à l’issue de cette saison à la Division d’Honneur, troisième division du football français. Il faut dire que les joueuses du FC Nantes sont inarrêtables. Preuve en est : elles ont remporté leurs seize matchs de Régional 2 (quatrième division nationale) et ont inscrit 111 buts…

Un besoin d’infrastructures supplémentaires

Des statistiques complètement folles qui amènent le club à prendre de nouvelles mesures afin de professionnaliser cette section féminine. « Pour progresser, nos filles ont besoin d’un confort au quotidien. Lorsqu’il y a des matchs le week-end, les différentes équipes féminines se marchent dessus et doivent partager les vestiaires avec les hommes, constate le président de l’association FC Nantes. C’est pour cela que nous avons besoin d’un terrain supplémentaire, d’un vestiaire et d’une salle de musculation. Nous avons rencontré la ville de Nantes pour présenter notre projet, nous attendons une réponse d’ici fin mai - début juin. Ces infrastructures seront construites sur le site de la Jonelière car nous souhaitons conserver l’identité du lieu. »

Michel Valet, Jacky et Tanguy, dirigeants de la section féminine du FC Nantes.
Michel Valet, Jacky et Tanguy, dirigeants de la section féminine du FC Nantes. - Quentin Burban / 20 Minutes

Déjà une recrue pour l’an prochain

Le club tâche de se donner les moyens de ses ambitions puisque Tanguy Fetiveau, l’entraîneur de l’équipe, a annoncé l’arrivée de la Nantaise Claire Guillard. Une attaquante expérimentée (15 saisons en D1 et D2 pour 123 buts) en provenance de la Roche-sur-Yon (Division 2). En plus de cette recrue, Tanguy Fetiveau espère passer d’un groupe de « 15 joueuses à 22, avec des joueuses expérimentées et des jeunes de notre centre de formation pour répondre à nos ambitions. »

S’ajoutent à cela, un entraîneur des gardiens, un préparateur physique et un pôle médical qui rejoindront le staff l’an prochain. Une véritable structure s’organise autour de l’équipe féminine. A la maison jaune, les filles vont tout faire pour exercer leur passion de manière professionnelle. Comme les garçons.

>> A lire aussi : Un «mini-kop» testé en tribune Erdre dimanche contre Montpellier