Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FOOTBALL«La LFP se moque de nous», le coup de gueule des clubs amateurs

DroitsTV: «Cela montre bien que la LFP se moque de nous», le coup de gueule des clubs amateurs après les nouveaux horaires de Ligue 1

FOOTBALL
Les nouveaux horaires de Ligue 1 ont provoqué la colère des clubs amateurs, qui voient le championnat de France jouer en même temps qu’eux…
Un championnat de foot amateur à Clichy-sous-Bois
Un championnat de foot amateur à Clichy-sous-Bois - JULES MOTTE/SIPA
Jean-Loup Delmas

Jean-Loup Delmas

L'essentiel

  • Les nouveaux horaires de la LFP ne conviennent pas au foot amateur, car ils sont en même temps que leurs matchs.
  • Les clubs amateurs se sentent du coup une nouvelle fois lésé par la ligue.
  • Ils redoutent une perte de licenciés.

Ce mercredi 26 avril, la LFP a annoncé les nouveaux horaires de Ligue 1 pour les saisons 2020-2024. Adieu le multiplex du samedi soir, qui sera décalé au dimanche après-midi. Soit au même moment que la majorité des matchs des clubs de football amateur. Une décision qui n’a pas manqué de provoquer l’ire de cet autre football, qui se sent une fois de plus lésé par le monde professionnel.

« Déjà que le football est en perte de vitesse chez les U17-U19 – Séniors, c’est un nouveau coup dur, souffle Aymeric De Tilly, président de la Salésienne de Paris et ex-directeur adjoint de la Ligue de football amateur. Les joueurs amateurs sont parmi les supporters les plus fervents des clubs professionnels, et on leur demande de choisir. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

La crainte de voir les effectifs se vider

Un choix cornélien que redoutent les clubs amateurs. Maxime Texier, joueur du club US Forcé en Mayenne, a déjà vu les conséquences des matchs de Ligue 1 programmés en même temps que les entraînements. « Le PSG a joué contre Saint-Etienne un vendredi soir d’entraînement, pas un Parisien n’était présent à l’entraînement. Il en était de même lors du Nantes-Rennes et du Dijon-Lyon du week-end dernier. Les mecs font le choix de voir leurs équipes plutôt que de jouer. Et la crainte que nous avons, c’est qu’à force les joueurs ne reprennent pas de licence, car le dimanche les pros jouent. »

Une crainte que n’a pas le FC Lyon, plus gros club amateur de sa région et qui, fort de ce statut, sait que ses licenciés resteront jouer. « C’est déjà le cas pour la catégorie Séniors, où les entraînements se déroulent en même temps que les matchs de Ligue des champions. Pas un joueur ne manque à l’appel », souligne Arnaud Rozand, chargé de la communication du club. Même si lui aussi regrette cette décision et ce qu’elle va engendrer : « On va devoir aller dire à un enfant qu’il ne peut plus aller au Groupama Stadium supporter l’OL parce qu’il aura match à ce moment-là, c’est loin d’être les situations qu’on souhaite dans le foot amateur… »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Manque de considération de la LFP

Au-delà des conséquences plus ou moins grandes, c’est le sentiment de se faire léser une fois de plus par la LFP qui prédomine chez les clubs amateurs. « J’espère quand même qu’ils nous prennent en considération, mais c’est vrai que quand on voit ce choix d’horaires, on ne peut que constater qu’on n’est pas l’une des priorités de la ligue », regrette Aymeric De Tilly. Pour Arnaud Rozon, « ce nouveau calendrier montre bien que la LFP se moque du football amateur. Tous les matchs de Ligue 1 auront lieu à des horaires où les clubs jouent. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Pour Maxime Texier, c’est un brin de fatalisme qui prime : « On ne peut jalouser Goliath quand nous sommes que des David. Les footballs pro et amateur sont deux mondes à part qui se côtoient de temps à autre lors d’une rencontre de coupe de France. Ou lorsque tous ces David viennent admirer Goliath sur les rectangles verts de la ligue 1 Française. La LFP ne devrait pas oublier qu’un supporter est, ou a été, avant tout un joueur de foot. »

Sujets liés