Champions Cup: Le Racing 92 en mode All Black s'offre une deuxième finale

RUGBY Grâce une heure de jeu extraordinaire, les Franciliens ont terrassé le Munster à Bordeaux en demi-finale (27-22)... 

Clément Carpentier

— 

Le Racing 92 est en finale de la Champions Cup pour la deuxième fois en trois ans.
Le Racing 92 est en finale de la Champions Cup pour la deuxième fois en trois ans. — Nicolas Tucat / AFP
  • Le Racing 92 s'est imposée face aux Irlandais avec à trois essais en première mi-temps. 
  • Les Franciliens ont résisté au Munster grâce une défense de fer. 
  • Ils joueront contre une autre province irlandaise en finale, le Leinster, le 12 mai à Bilbao. 

Il a fallu attendre la 56e de jeu pour voir la légende néo-zélandaise, Dan Carter, faire son entrée sur la pelouse. Mais cela faisait déjà longtemps qu’une équipe se produisait au stade Chaban-Delmas avec le maillot à la feuille de fougère argentée. Auteur d’une heure de jeu de très haut niveau, le Racing 92 a battu logiquement du Munster (27-22) ce dimanche pour s’offrir sa deuxième finale de Champions Cup en trois ans.

Teddy Thomas a inscrit un doublé face au Munster.
Teddy Thomas a inscrit un doublé face au Munster. - Nicolas Tucat / AFP

Les Franciliens ont tout simplement réussi « une première mi-temps quasi parfaite » comme le soulignait l’homme du match, Maxime Machenaud. Grâce à des séquences de jeu exceptionnelles et un Teddy Thomas aux jambes de feu, ils ont inscrit trois essais. L’ailier international y est allé de son doublé avant d’offrir littéralement le troisième essai à son demi de mêlée. Laurent Labit avait présenté cette rencontre à ses joueurs comme « un match de boxe », eh bien ils ont mis KO debout leurs adversaires et leurs supporters de la « Red Army ».

Contre le Leinster à Bilbao

« Quand on joue en équipe comme ça, c’est très difficile de nous arrêter », poursuit le co-entraîneur du Racing 92. Difficile à arrêter et aussi difficile à transpercer. Les Ciels et Blancs ont dressé un véritable rideau de fer allant jusqu’à « écœurer les Irlandais avec leur défense », pour Laurent Labit. Son équipe ne craquera finalement qu’en fin de match à trois reprises, sans dommage.

« Le plan a été parfaitement respecté mais maintenant il faut que ça se finisse bien », rappelle le troisième ligne Yannick Nyanga. Pas comme en 2016 (défaite face aux Saracens à Lyon). Et pour ça, il faudra battre une autre province irlandaise, le Leinster à Bilbao, le 12 mai prochain. Au bout, il y a la première coupe d’Europe de l’histoire du club.

>> A lire aussi : Racing-Munster: C'est fait! Les ciel et blanc sont en finale de la Champions Cup! Revivez le match...

>> A lire aussi : Bordeaux: Des stars, en veux-tu en voilà avec Racing 92-Munster et Girondins-PSG