Incidents racistes en Russie: «La volonté de la Fifa se vérifiera par un arrêt de match», lance Thuram

FOOTBALL L’ancien champion du monde est revenu sur les cris de singe pendant Russie-France…

W.P, avec AFP
— 
Paul Pogba est à l'origine du premier but des Bleus.
Paul Pogba est à l'origine du premier but des Bleus. — Dmitri Lovetsky/AP/SIPA

Des cris de singe à l’encontre d'Ousmane Dembélé et Paul Pogba ont été entendus par des photographes au bord du terrain et des téléspectateurs pendant le match amical Russie-France, mardi. Des incidents qui ont mené la Fifa à réunir « les potentielles preuves concernant les incidents discriminatoires rapportés dans les médias » et la Fédération russe (RFU) à « étudier la vidéo et tout ce qui s’est passé autour du match » pour donner « une évaluation ensuite ». Insuffisant, selon Lilian Thuram.

« Le plus important, c’est de remercier les photographes et les téléspectateurs qui ont dénoncé ces actes. Mais si cela arrive pendant la Coupe du monde​, est-ce que l’arbitre va arrêter le match ? J’ai des gros doutes. La réelle volonté de la Fifa se vérifiera par un arrêt de match », a dit le champion du monde 1998.

« Y a-t-il une réelle volonté de la Fifa, de la Fédération russe et de la société en général de résoudre ce problème ? Comment expliquer que les choses ne changent pas radicalement ? Depuis combien de temps on parle de racisme dans les stades ? Quand est-ce qu’un arbitre a arrêté un match ou que tous les joueurs sont sortis du terrain quand il y a eu des manifestations de racisme ? », s’est-il enfin interrogé.