Tout va bien en Grèce: Le président de l'Olympiakos poursuivi pour trafic de drogue

FOOTBALL Vangélis Marinakis est dans de sales draps...

W.P, avec AFP

— 

Vangélis Marinakis
Vangélis Marinakis — Uncredited/AP/SIPA

La Grèce, le foot et les sales affaires, épisode 1812. Plusieurs jours après l’improbable descente du président du PAOK, Ivan Savvidis, flingue à la ceinture, sur le terrain pour aller pester contre l’arbitrage, voilà que la justice grecque a ouvert vendredi des poursuites pénales contre Vangélis Marinakis, puissant armateur et dirigeant du grand club de foot de l'Olympiakos Le Pirée​, pour appartenance à « une organisation criminelle » ainsi que pour « détention et trafic de drogue ».

Une histoire à deux tonnes d’héroïne

Le parquet du Pirée a également interdit à cet homme d’affaires influent de quitter le pays en raison d’une enquête concernant le financement de sa société maritime Capital, présumée avoir affrété le pétrolier Noor1 battant pavillon du Togo, saisi en juin 2014 à Koropi, près d’Athènes, pour avoir transféré deux tonnes d’héroïne.

Au total, une vingtaine de personnes, dont des membres de l’équipage du pétrolier, avaient été arrêtées à l’époque. Treize ont été condamnées à de lourdes peines de prison en août 2016. L’héroïne était destinée à être acheminée par camion en Grèce et en Europe.