VIDEO. Las Vegas: Le jeune athlète Mathieu Louisy retrouvé sain et sauf... en prison

ETATS-UNIS Le «hurdler» français, qui n'avait pas donné de signe de vie, a été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi...

P.B.

— 

La jeune athlète français Mathieu Louisy a été arrêté à Las Vegas le 16 mars 2018.
La jeune athlète français Mathieu Louisy a été arrêté à Las Vegas le 16 mars 2018. — Capture d'écran Instagram @thughurdla

Une campagne avait été lancée en ligne pour le retrouver. Mathieu Louisy, un jeune espoir de l’athlétisme français dont les proches étaient sans nouvelle depuis jeudi dernier, est sain et sauf. Il se trouve en fait dans une prison de Las Vegas depuis vendredi, a indiqué un porte-parole de la police de la ville au Las Vegas Review-Journal.

Mathieu Louisy a été arrêté tôt vendredi matin au sud du Strip de Las Vegas, apparemment après avoir fourni une fausse déclaration à un officier. Une source proche du dossier indique à 20 Minutes que le jeune athlète aurait refusé de donner son nom à la police. Il a été emmené au centre de détention de Las Vegas et a été rentré dans le système administratif comme « John Doe », le nom utilisé en cas d’identité inconnue aux Etats-Unis. Les autorités françaises suivent la situation et la famille a été prévenue ce mardi, précise la source.

Transféré dans un autre établissement

Selon la déclaration de la police au journal de Las Vegas, le vice-champion de France junior du 60 m haies, âgé de 20 ans, aurait ensuite craché sur une personne non identifiée dans le centre pénitentiaire. Il a alors été transféré dans une prison du comté voisin de Clark County, où il était toujours détenu mardi soir. Selon le quotidien, il serait sous le coup d’un «gross misdemeanor», un délit avec circonstances aggravantes passible d’un an de prison au maximum. On devrait en savoir plus après sa présentation à un juge, sans doute ce mercredi.

Les circonstances exactes de son arrestation restent pour l’instant obscures. Aux Etats-Unis, la police locale ne peut pas contrôler les papiers d’une personne sans raison. Même après le passage d’une loi controversée, un officier du Nevada « ne peut pas arrêter ou détenir une personne dans le seul but de vérifier son statut migatoire ».