JO 2018: A 18 mois, la «fille» de Lindsey Vonn suit sa mère partout, même en conférence de presse

JEUX OLYMPIQUES Lindsey Vonn est venue avec sa «fille», Lucy Vonn...

William Pereira

— 

Lindsey Vonn
Lindsey Vonn — Nathan Bilow/AP/SIPA
  • Lindsey Vonn est arrivée avec un peu de retard à Pyeongchang.
  • Elle est venue avec sa fille d'un an et demi, qui a fait tout le voyage.
  • Mais ce n'est pas ce que vous pensez.

Par l’un de nos envoyés spéciaux à Pyeongchang,

Il a beaucoup été question de la famille de Lindsey Vonn lors de la première conférence de presse de l’Américaine. De son défunt grand-père, tout d’abord, que la star du ski alpin veut « rendre fier » à Pyeongchang. Puis, de Lucy. Qui est Lucy ? Lindsey en parlera mieux que nous. « Elle a un an et demi. Elle voyage partout avec moi. Elle dort beaucoup la journée. Depuis que j’ai divorcé, je peux avoir de la compagnie la nuit. J’ai hésité à l’amener, mais je me suis dit que j’avais besoin d’elle pour l’événement le plus important. »

Where is Lucy ?

Silence. Echange de regards avec un confrère français, qui expose à voix haute sa pensée :

  • Un an et demi ? Elle pleure pas, c’est assez étonnant.
  • « Elle dort beaucoup dans la journée »… À un an et demi, c’est un peu inquiétant, non ?

Pour ne rien arranger au mystère, on n’aperçoit pas ce divin enfant, qui s’est en plus tapé un voyage interminable depuis Munich – vachement solide ce petit humain bon sang –, où la skieuse a été retardée pour raisons administratives en milieu de semaine. On tourne la tête, à droite, à gauche, on se lève un peu. Rien. On ne trouve pas car on cherche mal. Il fallait viser plus bas : Lucy est en fait le chien de Lindsey. Une chienne noire et blanche. Un cavalier King Charles Spaniel, pour être précis.

En fait Lucy est à Lindsey Vonn ce qu’une Nintendo 3DS est à un immense geek : une source de plaisir facile à transporter. Car l’Américaine a d’autres chiens, plus gros, qu’elle se voit contrainte de laisser à la maison (on n’amène pas une console de salon dans le train ou l’avion, sauf une Nintendo Switch peut-être mais épargnez-nous votre mauvais esprit) : Leo et Bear. Les trois compagnons de la descendeuse ont hérité de son nom de famille et forment une belle brochette de poils. Figurez-vous qu’ils ont même un compte Instagram. Est-il utile de préciser qu’ils ont plus de followers que vous ?

Pas de bol pour vous, Lucy ne montrera pas le bout de sa truffe pendant la cérémonie d’ouverture. « Lucy a un petit collier team USA. J’aurais aimé que Lucy défile mais elle est un peu petite pour ça, elle va geler. » Et puis de toute façon, elle préfère sans doute dormir au chaud que traîner ses coussinets sur la glace coréenne par -15 degrés.