Mathon et Labisse en route pour l'enfer

David Phelippeau - ©2008 20 minutes

— 

Une initiative masochiste. Philippe Mathon (31 ans) et Sébastien Labisse (32 ans) participent pour la première fois au Marathon des Sables, une épreuve dans le Sud Sahara longue de 245,3 km. Du 30 mars au 5 avril inclus, les deux Nantais - qui déboursent au total chacun près de 3 700 euros pour cette compétition - vont vivre « une aventure sportive et humaine hors du commun ». Courir dans le sable par 50 °C avec un sac à dos d'au moins 7 kg sur le dos, tel est le défi qui attend ces deux amis. Cette folle idée a germé il y a un an.

Les motifs sont exprimés différemment mais le fondement reste similaire. « L'envie de se tester sur une épreuve hors-norme », pour Sébastien. « Savoir jusqu'où on peut aller et connaître les limites de notre souffrance », pour Philippe. Avec un seul objectif commun : « finir ! ». Car - comme pour « les 820 autres fous », dixit Philippe -, les conditions de vie s'annoncent dantesques. Une alimentation au compte-gouttes et lyophilisée, une eau rationnée et une hygiène corporelle négligée... « On aura 10,5 litres d'eau par étape pour manger, boire et se nettoyer », explique Sébastien, qui a l'avantage sur son comparse d'avoir déjà réalisé un raid en novembre dernier en Algérie.

Un an qu'ils y songent jour et nuit, trois mois qu'ils s'y préparent spécifiquement, ce marathon est le « challenge » de leur vie. « Et il n'y pas de raison pour qu'on n'aille pas au bout, poursuit Sébastien. On abandonnera jamais, jamais... sauf si vraiment on fait un malaise ! » Alors, masochistes ?