Ligue 1: Désillusion,écœurement et inquiétude: les supporters du LOSC n'en peuvent plus

FOOTBALL La nouvelle déroute sportive samed à Dijon ajouté à l'interdiction de recrutement prononcée mardi dernier par la DNCG pourraient pousser les supporters du club à manifester leur mécontentement...

Francois Launay

— 

Lille, le 12 janvier 2014. Match comptant pour la 20me journŽe du championnat de ligue 1 de football qui opposait le Lille OSC (LOSC) ˆ Reims au stade Pierre Mauroy. ici les supporters lillois.
Lille, le 12 janvier 2014. Match comptant pour la 20me journŽe du championnat de ligue 1 de football qui opposait le Lille OSC (LOSC) ˆ Reims au stade Pierre Mauroy. ici les supporters lillois. — M.Libert/20 Minutes

La scène est rare pour être soulignée. Alors que leur équipe prenait l’eau samedi à Dijon, les supporters du LOSC qui avaient fait le déplacement en Bourgogne en bus, ne se sont pas éternisés. Dès la fin de la première mi-temps, ils sont remontés dans le bus. Plus le cœur de rester au stade et de voir leur équipe continuer à s’enfoncer, autant rentrer vite fait dans le Nord. Il faut dire que la coupe est pleine.

Problèmes partout, sérénité nulle part

Cette nouvelle humiliation (3-0) est peut-être bien celle de trop à l’issue d’une nouvelle semaine noire qui aura vu Lille être interdit de recrutement par la DNCG. Sans compter la révélation d’ un contrat caché signé avec Marcelo Bielsa et qui pourrait coûter très cher au club (minimum 15 millions d’euros). « On en a ras le bol. On a dépassé les limites », annonce Jimmy, un supporter du LOSC.

«On a vraiment peur que Gérard Lopez finisse par couler le LOSC »

« Ce qui inquiète les supporters, c’est surtout le flou qui entoure le club. On a vraiment peur que Gérard Lopez finisse par couler le LOSC », assure Michael, un fidèle du club nordiste.

Devant tant d’inquiétudes et d’interrogations, les supporters ont envie de se mobiliser. La dernière fois que l’idée leur était venue à l’esprit, c’était le 26 novembre après une (nouvelle) déroute à Montpellier (3-0). Les dirigeants avaient reçu des supporters à Luchin pour les rassurer. Un discours suivi d’une inattendue victoire à Lyon (1-2) qui avait calmé la fronde.

Les supporters devraient manifester leur mécontentement mercredi lors du match contre Nice

Mais trois semaines plus tard, le sentiment d’avoir été mené en bateau sur la situation économique ajoutée à une situation sportive compliquée (18e) devrait conduire à une grève des encouragements mercredi au stade Pierre Mauroy pour le dernier match de l’année contre Nice. Il ne s’est rien passé en tribunes depuis le début de saison. On a clairement été sympas. Mais là, ça fait beaucoup », reconnaît Jimmy. Limité sportivement et économiquement, Lille l’est désormais dans le cœur de ses supporters.