Biathlon: Les Français s'offrent un premier podium en relais depuis 2006... Revivez le relais homme en live...

BIATHLON De la neige, du froid et des carabines, le week-end biathlon continue...

Aymeric Le Gall

— 

La Coupe du monde de biathlon à Hochfilzen, le 9 décembre 2017.
La Coupe du monde de biathlon à Hochfilzen, le 9 décembre 2017. — Tey/Soevermedia/Shutter/SIPA

Classement final (relais 4 fois 7,5km hommes): 

1. Norvège

2. Allemagne

3. France

12h58: Allez, l'heure est venue d'aller manger un morceau. Merci à toutes et à tous d'avoir été avec nous en cette belle matinée dominicale. On se retrouve vers 14h30-15h pour vivre tous ensemble le live du match entre Amiens et l'OL. A tout à l'heure les loubards ! 

12h56: Bon et bien je ne vais pas trop traîner ici car l'après-midi va être chargée. 

12h54: Et voilà, c'est terminé, l'équipe de France s'offre un podium en relais (ce qui n'était plus arrivé depuis 2006 !), tout ça sans l'aide des frères Fourcade. Très belle performance de nos Bleus aujourd'hui. 

12h53: L'Allemagne arrive en deuxième position. Et, sauf tsunami de neige en Autriche, la France va terminer sur le podium de ce relais 4 fois 7,5km hommes. 

12h51: Et voilà, comme annoncé, la Norvège a écrasé ce relais masculin ! 

12h47: Aïe, un anneau de pénalité pour Quentin Fillon Maillet... Bon, rien n'est perdu puisque le Suédois va aussi devoir en passer par un tour de pénalité. Allez, on lâche rien, le podium est au bout ! 

12h45: Et voilà, en réalisant une série parfaite de tir, la Norvège va remporter son premier relais de la saison ! Honnêtement, il n’y a pas eu match tant les Norvégiens ont dominé le game de la tête et des épaules. C’est mérité, rien à redire.

12h41: Jusqu'ici tout va bien, la France est toujours troisième. 

12h36: Ca me rappelle un peu le passage de relais au collège, quand fallait donner le témoin a ton pote et qu'il galérait à le choper. Du coup tu perdais au moins trois places. Salop de Simon Jolivet, la victoire n'aurait jamais dû nous échapper. Et Elodie Paillet, qui n'avait d'yeux que pour nous, avait fini par supporter l'équipe adverse... Oui, comme vous le voyez, le collège et les rencontres UNSS m'ont traumatisé à vie...

 

12h34: Et c'est parti pour Quentin Fillon Maillet ! 

12h33: Allez, Emilien Jacquelin va bientôt passer le relais au dernier français de la journée. Le jeune homme, novice en Coupe du monde, a réalisé un superbe parcours et s'est illustré au tir aujourd'hui. Alors que la France était 5e quand Desthieux a passé le relais à Jacquelin, celui-ci lui a fait gagner deux places. Chapeau gamin ! 

12h32: Voici le classement provisoire: 

1. Norvège

2. Allemagne

3. France

 

12h29: Ahahahah (attention, je vais me moquer), le Lituanien a réussi à paumer un ski et c'est donc à pied que celui-ci poursuit la course ! 

12h26: OUIIIIIIIIIIII JACQUELIN QUI GERE AU TIR DEBOUT ET SORT EN TROISIEME POSITION !!!! 

12h24: Pour le moment, et comme c'est le cas depuis le début ou presque de cette course, la Norvège est largement en tête. Ils vont être très, très durs à aller chercher...

12h20: On est encore carrément en course pour aller chercher une place sur le podium. Pour le moment, avant le prochain tir qui sera presque décisif, les Français sont 5e ,de ce relais de Hochfilzen. Allez on y croit. Moi j'y crois en tout cas. 

12h19: Et biiim le sans faute pour Jacquelin !!! 

12h18: Allez Emilien arrive sur le pas de tri couché. Allez mon bonhomme, c'est maintenant qu'il faut assurer ! 

12h15 : Bon et bien ça fait 3/4 d’heure que je vous live ce relais, et je crois que ça y est, j’ai hâte que ça se termine. Mais comme l’appétit vient en mangeant, je vais encore reprendre une petite cuillerée. Qui sait, avec un peu de « chance » je vais finir par aimer ça.

12h13: Et c'est parti pour le petit franaçais! Emilien Jacquelin prend le relais de Desthieux. On va voir un peu ce qu'il a sous les skis. 

12h12: Ah, voilà les images de mon ami russe qui a galéré comme pas deux... 

 

12h09: Jean-Guillaume Béatrix a répondu au micro de L'Equipe. 

« C'est très irrégulier, il y a parfois beaucoup de vent et après ça se calme. Debout j'ai pas réussi à m'adapter et j'étais assez fébrile. A chaque fois qu'il y Iavait du vent j'étais destabilisé... Et puis il faisait froid, j'avais le cerveau un peu gelé. » 

12h06: Le truc en fait, c'est que la météo change en permanence. Autant quand le Norvégien a dégaîné, le vent était inexistant, autant quelques secondes plus tard on assistait au retour des bourrasques. Il y a donc une grande part de chance là-dedans. Et malgré ça, Simon Desthiaux a plutôt bien géré sa session de tir puisqu'il ne prend pas de tour de pénalité. 

12h05: Ah, un peit point Gillot-Pétré: on nous annonce que le vent s'est calmé, ce qui devrait être relativement plus tranquille pour les tirs debouts. 

12h01: Alors, si je ne dis pas de conneries (je serais vous je ne parierais pas là-dessus tout de même), au classement ça donne: 

1. Norvège

2. Belgique

3. Allemagne

11h59: Bien vu Simon Desthieux, qui s'en sort pas trop mal au tir couché et grapille quelques places perdu par son pote Béatrix lors du début de ce relais. 

11h55: Et c'est parti pour Simon Desthieux ! 

 

11h51: La Belgique est en train de réaliser une première partie de course assez folle. C'est pas compliqué, nos voisins et amis sont tout simplement premiers. Je vais peut-être laisser le café de côté et ouvrir une bière pour saluer cette performance ! (Oui, tous les prétextes sont bons)

11h50: Rien n'est perdu... 

 

11h48: Ohpopopopopo notre ami biélorusse du début (vous savez, celui qui s'est mangé une gamelle au bout de 300 mètres de courses ?) est encore en galère sur le pas de tir. Oui, il a perdu ses balles lors de sa chute... Un conseil: arrête tout mec, va te préparer un chocolat chaud et regarde un bon film sous la couette. 

11h48: Un petit point sur la team France.

 

11h45: Aïe, Jean-Gui Béatrix prend deux anneaux de pénalités... Mais bon, il est loin d'eêtre le seul. Avec ce vent monstrueux, le tir debout s'avère hyper, hyper tendu pour les athlètes. 

11h41: Bon, moi j'ai beau être au chaud, voir tous ces mecs en combi ultrafine sous la neige ça me donne froid. (Ces gens-là sont tout à fait fous...) Est-ce que ça ne serait pas l'heure du petit café ? Mais si, bien sûr !

11h40: Les premiers écarts se creusent déjà et des équipes qu'on attendait aujourd'hui sont à la traîne. Je parle des Autrichiens ou des Ukrainiens par exemple. 

11h38: Et oui Jean-Guillaume Béatrix qui réussi une succession de cinq tirs parfaits et repart en deuxième position ! 

>> Ca va pour l'instant, ça ne se voit pas trop que je ne connais rien au biathlon ?

11h37: On arrive auipremier pas de tir, il y a un vent à décorner les boeufs, on va voir qui va réussir à tirer son épingle du jeu. 

11h37: Et alors, pour le moment la France est deuxième de ce relais ! 

11h36: Pour celles et ceux qui ont envie de lire mes conneries tout en suivant la course en live, c'est sur la chaîne L'Equipe que ça se passe. 

 

11h34: Et ben ça commence au taquet, avec un départ assez rapide pour ce début du relais 4 fois 7,5km. On a un coureur biélorusse qui a très mal commencé sa course puisque, je ne sais pas trop comment, l'artiste s'est emmêlé les skis et s'est cassé la gueule... Du coup le voilà qui pioche déjà pour rejoindre le groupe de coureurs... C'est malin. 

11h30: Allez, c'est parti les copains !!! 

11h25: A cinq minutes du départ, il y a toujours autant de vent. Ce qui fait que cette course va avoir des faux airs de loterie nationale. 

11h21: Bon, est-ce que l'équipe de France a une chance aujourd'hui ? Es-ce qu'on peut espérer un podium ? J'attends vos avis, les amis. Dites-moi ce que vous attendez de ce relais aujourd'hui. 

11h20: On va assister aux premiers pas d'un petit nouveau côté Français: Emilien Jacquelin, 22 ans, va prendre part au relais à la place de Fourcade. Il s'élancera en troisième position. 

11h15: Alors déjà, première grosse info, il y a un vent fou à Hochfilzen, ça risque d’être du grand n’importe quoi. "Les conditions ne sont pas propices à voir du beau biathlon", nous dit-on sur L’Equipe. Ça promet…

11h12: Je vais mettre les choses au clair directement, je suis à peu près aussi doué et connaisseur en biathlon que Donald Trump ne l'est sur les questions de géopolitique internationale. Autant vous dire que c'est pas brillant. Mais comme je vais vous enrober ça de bonne humeur, vous ne le sentirez pas passer. En bref, ouais, on va être bien tous ensemble ce matin. 

11h10: Avant le départ du relais, je vous conseille la lecture de ce papier sur la forme de nos biathlètes français en ce début de saison.

 

11h05: Salut à tous et bienvenue chez vous, sur 20minutes.fr, pour suivre cette nouvelle épreuve de coupe du monde de biathlon à Hochfilzen, en Autriche. C’est tellement agréable de voir des mecs sous la neige quand nous, à l’inverse, on est bien au chaud sous la couette (enfin, vous, pas moi) !

Et si on se faisait un petit dimanche biathlon en attendant les matches de foot de cet aprem ? Allez, faisons ça. Et même si Martin Fourcade ne chaussera pas ses skis aujourd’hui, ça ne nous empêche pas de profiter de ce relais 4 fois 7,5km hommes. Et oui, après avoir terminé sur le podium hier, mais battu par son nouveau concurrent n°1 Johannes Boe, le champion Français est reparti en famille et ne s’élancera pas ce matin. Le relais du jour débutera à 11h30, ce qui vous laisse le temps de tranquillement vous réveiller, d’aller acheter le pain et de vous installer confortablement dans votre canapé.

>> On se retrouve vers 11h15-11h20 poursuivre le départ de ce relais hommes à Hochfilzen.