Finale de Coupe Davis: Les Diables Rouges de Bordeaux vont défier la France

TENNIS Les Belges Steve Darcis et Arthur De Greef défendent les couleurs de la Villa Primrose depuis plusieurs saisons…

Clément Carpentier

— 

Steve Darcis et Arthur De Greef (de gauche à droite) jouent depuis plusieurs saisons à la Villa Primrose.
Steve Darcis et Arthur De Greef (de gauche à droite) jouent depuis plusieurs saisons à la Villa Primrose. — Emmanuel Dunand - Lionel Bonaventure / AFP
  • Les deux Belges jouent les championnats de France par équipes avec l'équipe bordelaise.
  • Steve Darcis, depuis 11 ans au club, affrontera les Français en simple.
  • Dans cette finale, Arthur De Greef devrait avant tout avoir un rôle de coéquiper.

Il y a encore un peu plus d’une semaine, Arthur De Greef distribuait les revers gagnants sur les courts de la Villa Primrose à l’occasion de la première journée des championnats de France par équipes. Comme son compatriote Steve Darcis, le Belge joue pour le club bordelais depuis plusieurs saisons. Mais, cette semaine, c’est la tunique des Diables Rouges que les deux hommes vont enfiler pour représenter leur pays, la Belgique, en finale de la Coupe Davis face à la France.

>> A lire aussi : Soixante-douze heures «top chrono» pour transformer le stade Pierre-Mauroy pour la finale de la Coupe Davis

Darcis fait partie des meubles 

Honneur bien sûr à l’ancien, Steve Darcis, 35 ans. Et surtout 11 ans à la Villa Primrose : « Je l’ai connu à Liège lors de matchs par équipes en Belgique. Il avait 17 ans et des cheveux (rires). On a vite créé une amitié, explique Jean-Baptiste Perlant, et depuis qu’il a posé ses valises à Bordeaux, il n’est jamais reparti malgré les sollicitations. Je pense qu’il se plaît ici. » D’ailleurs, le directeur du club bordelais continue régulièrement de faire découvrir la région à ses joueurs notamment étrangers.

Steve Darcis a offert la victoire à son équipe en demi-finale face à l'Australie.
Steve Darcis a offert la victoire à son équipe en demi-finale face à l'Australie. - Emmanuel Dunand / AFP

L’autre grand pote de Steve Darcis, c’est Michaël Llodra, son capitaine en club : « Comme tous les Belges, il a beaucoup d’humour. Il est très attachant. » Et côté tennis, ça donne quoi ? « C’est un joueur atypique. Pas forcément puissant mais très intelligent. Il a un super coup de raquette et surtout, mentalement, c’est du costaud », ajoute l’ancien joueur français à propos de l’actuel 76e joueur mondial. Selon Jean-Baptiste Perlant, le Liégeois est un « vrai joueur d’équipe souvent décisif » qui a d’ailleurs remporté quatre matchs en simple dans cette édition 2017 de la Coupe Davis.

>> A lire aussi : Finale de la coupe Davis: Noah a «une idée un peu plus précise» sur sa sélection finale

Le « chambreur » De Greef met l’ambiance

Son « petit frère », Arthur de Greff, est moins connu du grand public. À 25 ans, celui qui a rejoint la Villa Primrose il y a six ans, n’a pas encore signé une grande performance sur le circuit pour sortir de l’anonymat. Mais, il continue sa progression grâce à « un très bon revers à deux mains à l’image d’un Benoît Paire. Il a un peu plus de folie en lui. C’est un mec drôle et chambreur », décrit Michaël Llodra.

Arthur De Greef sur les courts de la Villa Primrose lors des matchs par équipes.
Arthur De Greef sur les courts de la Villa Primrose lors des matchs par équipes. - Clément Carpentier - 20 Minutes

Le 181e joueur mondial a, pour la première fois de sa carrière, intégré le tableau final d’un Grand Chelem cette année (défaite au premier tour de Roland Garros face à Richard Gasquet). S’il aura avant tout un rôle de coéquipier dans l’équipe belge, il ne donnera pas sa part aux chiens si son capitaine fait appel à lui à en croire Jean-Baptiste Perlant : « C’est un redoutable compétiteur. Un guerrier sur le court. Il donne tout son cœur pour l’équipe. » Au point qu’Arthur de Greef, comme Steve Darcis, pourrait revenir disputer la finale des championnats par équipes avec la Villa Primrose après celle de la Coupe Davis !

>> A lire aussi : Coupe Davis: Steve Darcis vit et dort pour cette finale... C'est sa couette qui le dit