VIDEO. NBA: LeBron James, Harden, Madison Square Garden... A quoi ressemblent les débuts de Frank Ntilikina avec les Knicks?

BASKET Ce qu’il faut savoir du début de carrière NBA du Français Frank Ntilikina, meneur drafté en 8e position par les New York Knicks…

Alexia Ighirri

— 

NBA. LeBron, Harden, Madison Square Garden... A quoi ressemblent les débuts de Frank Ntilikina avec les Knicks?
NBA. LeBron, Harden, Madison Square Garden... A quoi ressemblent les débuts de Frank Ntilikina avec les Knicks? — Julie Jacobson/AP/SIPA
  • Drafté en 8e position par les New York Knicks, le meneur français Frank Ntilikina fait ses débuts en NBA.
  • Un premier match compliqué, des blessures, une fresque géante, une défense qui impressionne… A quoi ressemblent les débuts du rookie venu de Strasbourg.

Il est parfois comparé à Tony Parker. Eh bien, 16 ans après les débuts de « TP », c’est un autre jeune Frenchi qui a lancé sa carrière NBA. Drafté en 8e position par les New York Knicks en juin, – une place qui fait de lui le Français sélectionné le plus haut de l’histoire, excusez du peu ! - le meneur Frank Ntilikina a déjà connu pas mal de choses depuis son arrivée dans la Grosse pomme.

D’une première franchement compliquée à des éclats face à James Harden… Vous avez manqué le début de carrière NBA du rookie, 19 ans, passé de la Pro A avec la SIG Strasbourg à la NBA avec les Knicks ? Rapide séance de rattrapage.

Une défense qui fait parler. Blessé au genou puis à la cheville, l’obligeant à manquer quelques rencontres, le meneur prend peu à peu ses marques. Malgré un temps de jeu limité, il a pu participer à une première bonne série de son équipe. Avec, en prime, une victoire sur les Cavs de LeBron James.

Ses lignes de statistiques ne sont pas dingues, offensivement surtout. Le rookie score peu, mais ce n’est pas totalement surprenant pour des premiers pas en NBA.

Samedi, lors de la victoire des Knicks face aux Suns de Phoenix (120-107), Frank est à nouveau resté discret: 2 points et 3 passes décisives en 18 minutes de jeu.

Quand il fait surtout parler de lui, c’est pour ses qualités défensives, déjà appréciées en Pro A avec Strasbourg. Elles ont d’ailleurs déjà été décortiquées dans une palette vidéo.

Dernièrement, c’est James Harden himself qui a été victime des grands bras du Français. Même si la superstar NBA a fait son match (31 points), les fans new-yorkais ont été ravis de voir l’un des leurs lui résister autant que possible. Et la compilation des interceptions de Frank Ntilikina a encore bien circulé sur les réseaux sociaux.

Le « petit gars » de Chris Paul. La première du jeune Frank au Madison Square Garden, le temple des Knicks, fin octobre lors de la victoire contre les Nets (9 points en 23 minutes de jeu, 5 passes décisives, 2 rebonds) a été saluée.

Estimant que « l’influence de Frank a été importante », son coach Jeff Hornacek a reconnu qu’il s’était « mis le public dans la poche avec quelques-unes de ses passes. Il a une super vision de jeu ». Il faut dire que le rookie a tendance à délivrer de sacrés caviars. Savoureux.

Ils sont quelques-uns à avoir adoubé Frank Ntilikina. Le meneur des Rockets Chris Paul l’assure : « C’est mon petit gars, il va être bon ».

>> L’éloge du mentor de Frank Ntilikina chez les Knicks, Jarrett Jack

The vet Jarrett Jack shares a few words on the rook. Full 🎥 ➡️ Knicks.com

A post shared by New York Knicks 🏀 (@nyknicks) on

Son coéquipier Kristaps Porzingis voit même en lui un « gars qui fera des triple-double ». Wait and see ?

>> A lire aussi: Les choses à savoir sur Frank Ntilikina, le jeune meneur que la draft NBA attend

Monnaie d’échange ? En NBA, ça peut aller vite. Et on ne parle pas des accélérations balle en main de ses stars : le début de saison du Français a aussi été marqué par des rumeurs de trade. Un peu comme lorsqu’on s’échangeait des billes, des pogs ou des cartes Pokémon (selon les générations) dans la cour de récré, dans la ligue de basket outre-Atlantique on s’échange des joueurs.

Il a notamment été évoqué une demande des Suns d’un « package » composé de Ntilikina et de l’Espagnol Hernangomez contre le transfert de son meneur Bledsoe aux Knicks. New York n’est, à cet instant, pas intéressée.

Une fresque géante. Si Kylian MBappé a eu droit à sa fresque à Bondy, Frank Ntilikina s’affiche en version XXL à New York (rép' à ça Kylian ah ah).

>> C’est pas la grande classe ça ?

A la grande surprise du basketteur, la marque Nike a, dans le cadre d’une publicité, peint Frank Ntilikina sur toute la façade d’un immeuble à proximité du Madison Square Garden.

Médiatiquement, le club compte sur son minot et ne manque pas de mettre en avant son « French Prince ». Du coup, devinez qui a été envoyé  pour poser avec le maillot « statement » des Knicks aux côtés d’autres joueurs américains ?