VIDEO. Mbappé au PSG: Les 10 trucs qu'il faut retenir de la conférence de presse

FOOTBALL Dernière recrue du PSG, Kylian Mbappé a été présenté à la presse et aux supporters au Parc des Princes…

Aymeric Le Gall

— 

Mbappé lors de sa présentation au Parc des Princes.
Mbappé lors de sa présentation au Parc des Princes. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
  • Kylian Mbappé s'est présenté devant la presse avec Nasser Al-Khelaïfi au Parc des Princes
  • Le joueur est revenu sur les raisons qui l'ont poussé à signer au PSG
  • Les supporters parisiens ont pu saluer leur nouveau joueur après la conférence de presse

Il se sera fait attendre. Conclu dans les dernières heures du mercato, le transfert de Kylian Mbappé de Monaco vers le PSG n’a été officialisé qu’en fin de journée le 31 août dernier. Et pour la présentation officielle devant la presse et les supporters, rassemblement avec l’équipe de France oblige, il aura fallu attendre presque une semaine de plus. Annoncée pour mardi à 16 heures, la conf’ a finalement été repoussée d’un jour, comme pour faire saliver encore un peu plus des supporters parisiens déjà bien sûr les dents.

Mais ça y est, Mbappé a fini par apparaître dans l’auditorium du Parc des Princes accompagné deNasser Al-Khelaïfi, succédant sur l’estrade à Neymar, son nouveau coéquipier présenté un mois plus tôt. Et si l’arrivée de Mbappé à Paris a suscité un peu moins de folie que celle du n°10 Brésilien, la salle de presse était tout de même sacrément bondée. Voilà les dix trucs qu’il faut retenir de ce jour très spécial pour l’enfant de Bondy, de retour au pays après quatre ans d’exil monégasque.

  • Petit clip de bienvenue

Voilà au moins un honneur auquel Neymar n’aura pas eu droit. Quelques secondes avant de débouler dans l’auditorium du PSG dans un costard taillé sur mesure, Mbappé a pu assister à la diffusion d’un petit clip en son honneur. Musique de rap US, images de Mbappé posant, gamin, devant le logo du club, son premier but en bleu, le PSG (et Nike, son sponsor) ont voulu faire les choses bien. Mais si Neymar n’a pas eu droit au même régime, pas sûr non plus que Nasser fasse illuminer la Tour Eiffel à l’effigie du jeune de Bondy.

  • Remerciements… aux avocats !

Dans l’exercice de la conférence de presse de présentation, on connaissait les habituels remerciements à la famille, à l’entourage, aux dirigeants qui ont rendu possible un tel transfert, mais on n’avait encore jamais vu des avocats et des juristes recevoir des mercis par paquets de mille. C’est pourtant ce qui s’est passé, preuve que pour réussir un tel coup, le PSG et le clan Mbappé ont dû travailler dur. Et sans compter les heures.

« Je veux remercier mon équipe aussi pour tout le travail qu’elle a fait durant ce mercato. Je sais qu’ils n’ont pas pris beaucoup de vacances, mais je pense que nos supporters le méritent », a lâché, tout sourire, le boss parisien. Puis ce fut au tour de Kylian Mbappé de rendre hommage à ses avocats : « Je remercie mon père, ma mère, toute ma famille, mais aussi mes avocats qui se sont fait mal à la tête ces derniers temps. Mais c’était pour une bonne cause (rires) ! »

  • Monaco, la priorité jusqu’à ce que…

Interrogé sur son été mouvementé, Mbappé a répété qu’après le titre de champion de France décroché avec Monaco, il avait choisi de rester un an de plus sur le Rocher. Oui mais voilà, un truc s’est cassé. « Il s’est passé un événement qui a fait que j’ai changé de position. J’ai réfléchi avec mes parents, j’ai regardé toutes les propositions que j’avais et j’ai pesé le pour et le contre. » Un « événement », d’accord, « mais quel événement ? » ont alors demandé les journalistes. Réponse du tac au tac : « Ce n’est pas l’endroit pour en parler. Je parlerai de ça en temps voulu. Très bientôt. » Patience, donc.

  • Non, Mbappé n’a pas changé

Ces dernières semaines, l’image de Kylian Mbappé a pas mal été ternie, notamment sur les réseaux sociaux. Pourtant, le joueur ne semble pas avoir changé d’un iota. D’une grande humilité, Mbappé a clairement fait passer le message qu’il n’arrivait pas ici en star et qu’à côté de la pléiade de monstres qui peuple le vestiaire parisien, il n’était encore qu’un bébé.

Avec tout ce qui s’est passé cet été, c’est vrai que j’ai un statut particulier, mais dans le vestiaire parisien, je suis celui qui a le palmarès le plus maigre. Je vais me faire petit et apprendre auprès de tous ces grands joueurs, ça va être une expérience enrichissante. »

  • Mbappé distribue les bons points

Chaque conf’de présentation de joueur a toujours droit à son moment un peu « lol ». Celui-ci est arrivé quand Dominique Séverac, journaliste au Parisien, lui a demandé quel était le poste qu’il préférait sur le terrain. C’est là que le joueur s’est transformé en prof d’école de journalisme : « C’est une bonne question. Mes éducateurs m’ont toujours fait jouer à des postes différents, ils voulaient que je sois complet. Donc c’est difficile de répondre à ça. Mais c’était une bonne question (rires) ! »

  • Quand un passionné rencontre un passionné…

On s’est rendu compte, même si ça n’a rien de dingue et que ce n’est pas un scoop, que Mbappé n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il parle football. Alors, quand la question sur Unai Emery est arrivée, l’international français s’est fait plaisir : « Bien sûr, j’ai échangé avec le coach, on a parlé de tactique, de comment il comptait m’utiliser. Emery a une philosophie de jeu très claire. C’était une agréable rencontre. Il parle foot, il maîtrise son sujet, c’est un passionné. Et quand un passionné rencontre un autre passionné, la connexion est immédiate. » Le Parc des Princes a hâte de voir ça.

  • Le Parc, stade de son enfance

Tiens puisqu’on parle du Parc, Mbappé a évoqué la relation qu’il a avec ce stade. « Quand on est un enfant de Paris, contrairement à d’autres villes où il y a deux, trois voire quatre clubs, on se dirige tout naturellement vers le PSG et le Parc des Princes. J’y allais souvent quand j’étais petit… enfin, quand j’avais suffisamment d’argent de poche pour y aller. » Sans tomber dans de la démagogie à deux balles, on peut lui assurer que ce problème ne devrait plus se poser. Et en même temps il s'en fout puisque c'est désormais sur la pelouse du Parc que se trouve sa place. 

  • Le chauffeur en attendant le permis

A l’écouter parler, à le voir à l’aise en toutes circonstances, on en oublierait presque qu’on parle à un jeune de 18 ans à peine. Et qui dit majorité, dit permis de conduire. L’an passé, c’est sa maman qui l’emmenait en voiture à la Turbie, le centre d’entraînement monégasque.

A Paris, cela ne sera pas nécessaire puisque le PSG a alloué un chauffeur personnel au joueur (« On a tout prévu, ne vous inquiétez pas », s’est marré le président du PSG face aux journalistes). Avec tout le bordel qui a accompagné l’été du joueur, Mbappé a dû reporter ses leçons de conduite à plus tard. « Mon permis ? Il y a eu des complications, j’ai dû mettre tout ça en stand-by. Mais je vais m’y remettre très bientôt. »

  • Pas d’agent, pas de conseiller en com’, juste papa-maman

C’est assez rare dans le milieu du foot pour être signalé, Kylian Mabppé gère ses intérêts et son image sans passer par les services d’agent ou de quelconque conseiller en communication, ce qui ne manque pas de faire enrager les Mino Raiola ou autre Jorge Mendes, qui voient là la jeune pépite leur filer sous le nez.

S’il n’y a pas que son père et sa mère qui gère la machine médiatique Mbappé, bien évidemment, l’ex-Monégasque a confirmé que tout cela se faisait quand même dans un cadre hyper restreint : « Je n’ai rien changé. Je suis entouré des mêmes personnes. On a réussi à s’entourer de gens compétents. On n’a besoin de personne, on se débrouille nous-mêmes, on fait ça en famille. »

  • Les Ultras, fidèles au rendez-vous

Le public qui attendait Mbappé devant le Parc des Princes n’était pas aussi nombreux que lors de la présentation de Neymar, mais les ultras du PSG, eux, sont venus en masse pour célébrer le retour au bercail de l’enfant de Bondy. Pour l’occasion, ils lui ont même entonné une chanson en son honneur.

Venu les saluer pendant un bref instant avant de continuer sa journée marathon, Mbappé a semblé apprécier l’attention. Tambours, drapeaux et fumigènes, il ne manquait rien du côté du Collectif Ultras Paris pour ambiancer la matinée.