Affaire de la sextape: La cour de cassation donne raison à Benzema, l'enquête n'était pas régulière

FOOTBALL Une décision qui pourrait entraîner la nullité de la procédure...

J.L. avec AFP

— 

Karim Benzema a marqué son 51e but en Ligue des champions
Karim Benzema a marqué son 51e but en Ligue des champions — JAVIER SORIANO / AFP

La Cour de cassation a annulé mardi la décision de la cour d'appel de Versailles qui avait validé en décembre l'enquête dans l'affaire de la tentative de chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, donnant ainsi gain de cause à l'attaquant star du Real Madrid Karim Benzema.

>> A lire aussi: Sextape Gate: «Il faut qu'il arrête ses conneries!», Benzema allume méchamment Valbuena

Par le biais de son conseil jurdique, l'attaquant français contestait la légalité de l'enquête, remettant en cause le rôle de «Lukas», le policier infiltré pour négocier avec les détenteurs de la sextape au nom de Mathieu Valbuena et découvrir l'identité des maître-chanteurs. Selon le clan Benzema, le policier a participé de manière beaucoup trop active à relancer l'enquête, remettant en cause ce qu'on appelle «la loyauté de la preuve», à savoir la façon dont elle a été obtenue. 

La Cour de cassation a désigné la cour d'appel de Paris pour statuer de nouveau sur l'enquête. Selon l'avocat de Karim Benzema, Me Patrice Spinosi, la décision rendue par la haute juridiction devrait conduire la justice à prononcer la nullité de la procédure.