Tour de France 2017: Kittel a soufflé Démare... L'étape 6 à revivre

CYCLISME Arnaud Démare, Marcel Kittel ou André Greipel?....

B.V.

— 

Marcel Kittel s'impose pour la deuxième étape du Tour, le 2 juillet 2017.
Marcel Kittel s'impose pour la deuxième étape du Tour, le 2 juillet 2017. — pixathlon/Shutterstock/SIPA

Etape 6: Vesoul -> Troyes (216km)

1. Kittel
2. Démare
3. Greipel
4. Kristoff
5. Bouhanni

17h40: Allez les petits loups, ce fut un plaisir d'être avec vous pour cette étape. On se retrouve demain pour la suite des évènements sur ce Tour, avec a priori (encore) un sprint.

17h36: Sur des arrivées toutes plates, Kittel semble un poil plus fort. Il a pris le meilleur chemin dans le sprint alors qu'Arnaud Démare a failli se bouffer les barrières pour passer. Superbe sprint.

0km: 

1. Kittel
2. Démare
3. Greipel
4. Kristoff
5. Bouhanni

0km: Il souffle Démare sur la ligne ! Ahhhhh que c'est dommage... 

0km: KITTEL !

0km: SPRINT 

1km: Flemme rouge !

2km: Bouhanni pas mal placé ! 

2km: Petits virages, arrivée plutôt technique...

3km: Ah, voilà les Quick-Step ! 

4Km: 10 secondes perdues en un kilomètre. C'est bientôt la fin pour les loustics. Allez, place au sprint.

5km: Bonne résistance des trois devant, encore 20 secondes à 5 bornes. Mais bon, je n'y crois toujours pas.

8km: Allez, le train de la FDJ sur la gauche de la route, celui de la Lotto au centre, et la Katusha à droite. On connait déjà ceux qui veulent gagner (où est la Quick-Step?)

10km: Mais oui ils passent la barre des 10 bornes ! Et même mieux, l'écart se stabilise autour des 20 secondes. Mais ça ne suffira pas, c'est sûr.

12km: Plus que 25 secondes d'avance pour les trois fuyards. Vont-ils réussir à tenir jusqu'aux 10 bornes? C'est le peu de suspense qu'on a aujourd'hui. A noter que Vegard Laengen chope le prix du plus combatif du jour. C'est déjà ça.

15km: Comme d'hab, on va voir quels sont les trains qui vont le mieux frotter pour emmener leur sprinteur. Un train, c'est quand une équipe se met en file indienne pour contrôler le peloton et lancer son homme fort à 200/300/400 mètres de l'arrivée. La vraie bagarre pour la position débute entre 5 et 10 bornes de l'arrivée.

18km: Le peloton a les échappés en point de mire pendant que Thierry Adam prend un relais appuyé au micro de france télé. Voili voilou, d'ici 15 minutes le SPRINT !

22km: Allez le peloton a nettement accélère là, on va rentrer dans le final de la course. Plus qu'une minute d'avance pour les trois fuyards.

29km: Après, pour continuer le débat, maintenant que:

1° Greipel et Kristoff sont très moyen
2° Cavendish et Sagan sont out
3° Démare et Kittel ont gagné leur étape
4° Le reste est un cran en-dessous

Il va clairement falloir qu'il se bouge le cul. Toute la stratégie (et le pognon) de son équipe tourne autour de lui et pour l'instant il ne donne pas les résultats espérés. Il est très loin de Démare et ça, c'est un vrai problème.

30km: Je vois que le débat du jour semble être sur Nacer Bouhanni. Evidemment qu'il fait partie des sprinteurs les plus rapides du peloton, mais il semble quand même un peu dans ce Tour et particulièrement dans son approche mentale. Il a toujours quelque chose qui va pas, il déchausse ou je sais pas quoi...

36km: 36 bornes, +1'31. Et des nouvelles de la météo...

 

colinedt

Bonjour et merci beaucoup pour ces lives! J'ai une question, sûrement un peu idiote pour les spécialistes du vélo que vous êtes: à quoi servent les échappées, quand on est à peu près sûr qu'elles n'iront pas au bout...?

>> C'est une excellente question figure-toi. Ca sert à créer une dynamique de course qui convient à tout le monde : 

- aux échappés qui montrent un peu le sponsor
- au peloton qui a du coup une raison de rouler
- aux organisateurs qui du coup sont assurés que le peloton va pas rouler à 10 km et termine l'étape à 20h quand la télé ne sera plus là

Après, il faut dire ce qui est, les échappés n'ont quasiment aucune chance d'aller au bout en première semaine. Mais après la montagne, peu d'équipes ont le courage de faire rouler ses hommes derrière des échappés, qui ne sont plus composées de 3 ou 4 mecs mais de 15 ou 20. Du coup, ça demande beaucoup plus d'effort de les castrer et plus personne n'en a l'envie/le courage/le besoin.

41km: Bon retour du boss sur ce live. Alors comme ça on prend un café et Pichon tente de sortir en contre?

45km: BOUH !!!! 

.

.

.

.

.

.

Bah quoi, j'essaye juste de vous réveiller de votre sieste bande de feignasses. Vous manquez quelque chose, ça cause architecture et histoire sur France 2. C'est paaaaaassionnant.

51km: Comme prévu, Pichon pédale dans le muesli. Il va arrêtez de faire le foufou et attendre sagement le peloton. Ah mais tiens... ça vient de là l'expression « rentrer dans le rang » ?

53km: Lolo Pichon est parti en contre il y a quelques minutes ! Bon, on se calme, il rame pas mal même si 'idée était belle. A une minute des hommes de tête, à une minute du peloton, le mec ne se mouille pas. Super moit-moit, en gros.

55km: Jolie attaque du bain douche Dove, mais le peloton crêpes Yahou-Poulet de Loué ne se laisse pas faire et le rattrape facile. Oui, c’est la pub…

62km: Il y a à peine une borne entre le peloton et les échappés. Autant dire qu’ils vont se faire goulûment croquer d’ici peu. J’ai bon, hein, dites, j’ai bon ?

63km: Alors si je ne dis pas de bêtises, il y a plein de mecs sur des vélos, il fait beau, on passe dans le petit bled de Saint-Macloud et l'Eglise du village date du... Merde, sor de ce corps Jean-Paul Wikipedia Olivier !

64km: Salut les vélix, on change de peneu, on change de liver juste pour quelques petites minutes. Alors, pour vous faire un dessin, je bite que dalle au vélo, je n'aimais pas ça jusqu'à il y a peu mais je suis clairement en train de tomber amoureux. Bref, je vais faire de mon mieux pour ne pas vous troubler dans vos habitudes.

guilaumeleroux

Salut à tous. Aujourd'hui, je prends un risque. Mon prono
1 kittel
2 bouhanni
3 swift

>> Autant les deux premiers je valide autant Swift, bon, ça va faire 3 ans qu'il a pas fait une bonne perf dans un sprint massif. Je crois que je peux en citer dix qui vont plus vite que lui dans le peloton en vitesse pure.

75km: C'est qu'il va nous le ramener à Paris l'asticot ce maillot vert.

 

78km: Alors que nous passons à Colombey-les-deux-Eglises. C'est le Tour de la France, et pas n'importe laquelle! La France du général De Gaulle !

 

80km: Ça a l'air d'aller pour lui.

 

trebeb

Backaert il a gagné le droit d'aller dans l'échappé dans un duel à Chifoumi avec Offredo. Ce dernier l'a raconté a froome lors que l'échappé est partie :D

>> Ahah, excellente anecdote ! C'est pas la première fois que Backaert s'échappe cette année. Je pense qu'il vise le maillot du super combatif !

86km: Pour tout vous dire, cette étape est tellement passionnante qu'en même temps que je live j'écris un article sur Strava. A lire dans toutes vos bonnes libraires ce week-end.

90km:Sinon si vous voulez des nouvelles de Sagan vs Cavendish, sachez que les deux hommes se sont rabibochés !

 

96km: On est passé sous la barre des 100km et les échappés ont remonté (un peu) leur avance à 3 minutes et des brouettes. Si vous n'avez pas envie de faire la causette avec moi, je vous suggère de revenir vers 16h45, pas avant !

Pichichi

J'entame: 
"Pas de victoire d'étape ce soir, on gagne seul au vélo, pas à Troyes"
Sur cette bonne tranche de rigolade, bonne étape à tous

>> Inutile de préciser que tout ce qui est jeux de mots sur Troyes, c'est validé d'avance par le board de la vanne. Je m'y suis moi-même collé dans le titre de ce live.

105km: Le grand favori de l'étape, c'est clairement Marcel Kittel. Surtout que depuis que Peter Sagan et Mark Cavendish ne sont plus là. Mais bon, on se dit que notre Nono Démare est capable de le battre. On a pas envie d'enterrer André Greipel trop vite non plus. Ni Nacer Bouhanni non plus, tellement il est capable sur un sprint d'aller plus vite que tout le monde.

108km: Autant dire qu'il ne reste en gros 105 kilomètres à se faire chier avant que ça bastonne entre grosses cuisses. Je vous invite donc à poser vos questions ou vos commentaires, histoire qu'on lance quelques sujets de discussions. Parce que sinon, c'est suicide.

110km: Bref, encore une échappée veine. Aujourd'hui, ce sera du sprint, évidemment...

14h57: On commence par le point sur la course: 

> 112km encore à courir

> 3 hommes devant (Quemeneur, Laengen, Backaert)

> Le peloton à 2'

14h55: Coucou les loustics. On se branche sur la télévision, c'est l'heure du live du Tour de France !

14h: Maintenant que vous savez tous ça, on vous donne notre vote. 

1/ Kittel /2 Greipel 3/ Démare.

A vous de voter.

 

14h: Voici ce qu'on avait écrit dans notre résumé anticipé de l'étape...

"Après une fin d’étape compliquée à la Planche des Belles Filles, les coureurs reprennent la route pour plus de 200 bornes. Alors que tout le peloton discute du charme de Vesoul, Guillaume van Keirsbulck repart à l’attaque dès le kilomètre 0. Comme lors de la 4e étape, le Belge se retrouve tout seul sur les routes françaises. C’en est trop pour le coureur de la Wanty qui décide de mettre le clignotant après plus de 170 kilomètres d'échappée. Il ralliera l'arrivée dans la voiture de son directeur sportif. Pendant que les équipes de sprinteurs préparent l’emballage final, Peter Sagan, lui, déploient une banderole «#JeSuisPeter», sous la flamme rouge du dernier kilomètre. Pas du tout impressionné par cette tentative de déstabilisation, Arnaud Démare coupe encore la route de Bouhanni et remporte sa deuxième étape. Le sprinteur de la Cofidis file chercher ses gants de boxe pour s’expliquer avec son ex-coéquipier. Laurent Luyat calme tout le monde en annonçant le retour de Village Départ."

14h: Le profil de cette étape. C'est plat comme un cookie aujourd'hui.

 

14h: Salut LES CYCLISTOS ! On est là bien en place pour vous faire vivre cette 6e étape du Tour de France entre Vesoul et Troyes.

Après l'excitation, retour à l'ennui. Mais depuis le temps, vous l'avez compris: les étapes de plaine nous permettent de mieux apprécier celles en montagne. Bref, au lendemain de la Planche des Belles Filles, le peloton descend gentiment en direction des Alpes avec sur sa route un stop à Troyes en partant de Vesoul, pour une étape de 216 bornes. C'est beaucoup, mais ça ne devrait pas changer le scenario à peu près déjà écrit : des échappés, peu d'espoir, le peloton, un sprint.

>> On se retrouve vers 15h pour cette étape, en espérant la victoire d'Arnaud Démare au bout...