Ricardo Faty dévoile ses ambitions

David Phelippeau - ©2008 20 minutes

— 

Le milieu de terrain de l'AS Rome, Ricardo Faty, prêté au FC Nantes pour dix-huit mois (avec option d'achat de 3,5 millions d'euros à lever avant fin avril 2009), a effectué son premier entraînement hier matin à la Jonelière. L'ancien Strasbourgeois espère être qualifié pour la venue du Havre, lundi soir (22e journée de L2). « En tout cas, je suis prêt et j'ai très envie de jouer ! », a-t-il répété, lors de sa présentation aux médias.

?Pourquoi Nantes ? Le club nantais s'est manifesté « le premier ». C'était en décembre dernier. Saint-Etienne, Valenciennes ou Sochaux l'ont également approché. « Mais l'ambitieux projet nantais, avec de nouveaux dirigeants et un nouveau staff, m'intéressait, explique le milieu de terrain de 21 ans. Nantes est un club respecté en France. On a tous été touchés par sa relégation en fin de saison dernière. Quand j'ai su qu'il y avait un contact, j'ai foncé sur l'occasion. »

?La L2, une régression ? En quelques mois, Faty va passer du Stade olympique de Rome à celui de Francis-Le Blé, à Brest. « Il n'y a pas un gouffre non plus », rétorque celui qui était prêté depuis août dernier à Leverkusen. Avant d'ajouter tout de même ? en réponse à un supposé complexe de supériorité ?, « à moi de ne pas tomber dans la facilité. Même si je jouais à Rome ou Leverkusen, je viens ici en toute humilité ».

?Son apport et son objectif ? Il se décrit comme « un milieu de terrain défensif, relayeur qui aime distribuer le jeu ». Il n'a en revanche « jamais joué en défense centrale », comme l'avait laissé entendre le directeur technique Christian Larièpe. « Je suis venu pour apporter un plus, conclut Friandise ? son surnom car il aime les bonbons. Et faire monter dans un premier temps le FC Nantes en Ligue 1. »