Escrocs du dimanche: Le transfert de Hulk en Chine débouche sur de la prison ferme pour deux faux intermédiaires

FOOTBALL A vouloir croquer dans le gâteau, ils ont fini derrière les barreaux…

avec AFP

— 

Hulk
Hulk — Johannes EISELE / AFP

Deux Suédois ont été condamnés vendredi à de la prison ferme pour avoir escroqué le club de football chinois Shanghai SIPG à l’occasion du transfert du Brésilien Hulk, lui faisant verser plus de 370.000 euros.

L’auteur principal de l’escroquerie, Hussein Barjawi, 33 ans, condamné à 3 ans d’emprisonnement, avait réussi à pirater la messagerie électronique du club à l’époque de ce transfert de l’attaquant international depuis leZenit Saint-Pétersbourg, à l’été 2016.

La banque bloque le virement

Il s’était alors fait passer pour un avocat brésilien censé avoir servi d’intermédiaire, et avait envoyé une facture de 371.420 euros à verser sur un compte bancaire en Suède, celui d’une entreprise de Malmö qui lui appartenait.

Malgré un système ingénieux de virements multiples à des intermédiaires pour blanchir le produit de cette escroquerie, le condamné n’a jamais pu retirer cette somme, sa banque la bloquant en raison de soupçons sur son origine.

Sa complice dans les opérations de blanchiment, Silvija Jansson, 38 ans, a été condamnée à un an et demi de prison. Trois autres prévenus ayant joué un rôle mineur ont écopé d’amendes.