«Je serais ravi de rester», à l'aise à Monaco, Radamel Falcao tend une perche à ses dirigeants

FOOTBALL Le Colombien envoie un message assez clair à ses dirigeants...

Aymeric Le Gall

— 

Radamel Falcao, lors de Manchester City - Monaco, mardi 21 février.
Radamel Falcao, lors de Manchester City - Monaco, mardi 21 février. — Oli SCARFF / AFP
  • Radamel Falcao retrouve une seconde jeunesse à Monaco
  • Le Colombien ne cache pas ses envies de prolonger son contrat 

On le pensait fini, il a pris un malin plaisir à nous prouver le contraire. De retour à Monaco après deux saisons galères en Angleterre (Manchester United et Chelsea), Radamel Falcao est redevenu le tueur des surfaces que tout le monde avait adoré à Porto et à l’Atlético Madrid. A quelques heures d’affronter la Juventus en demi-finale de Ligue des champions (mercredi, 20h45), le Colombien a accordé une longue interview au journal L’Equipe. Sans trop en révéler non plus, on a quand même retenu quelques déclas intéressantes.

>> Sa grave blessure contre Chasselay en janvier 2014

« Je me suis toujours dit que ça faisait partie de ma carrière (…) J’ai l’impression que ce qui m’arrive aujourd’hui, la saison qu’on fait, c’est un peu le juste retour des choses. Ça a été dur, je me suis battu et c’est comme une bénédiction. »

>>  Les galères à Chelsea

« Chelsea a été le moment le plus compliqué. En milieu de saison, je savais déjà que je ne jouerai plus car le club avait décidé de ne plus me faire jouer (…) Il ne me restait plus que l’entraînement. Je me préparais au cas où, mais je ne jouais jamais. Alors je pensais déjà à la saison suivante, et à Monaco. Tout ce que je faisais c’était en pensant à Monaco. »

>> Enfin chez lui à Monaco

« Je me sens très bien ici, ma femme et mes filles aussi, au club comme dans la ville. On s’est adaptés, on a une vie sociale épanouie et tout cela permet que le fruit de mon travail soit meilleur. Je suis en paix ici, depuis le début de la saison, et j’espère qu’on va pouvoir continuer à vivre ici. »

>> Une prolongation de contrat en vue ?

« Tout ça dépend de Vadim et de M. Rybolovlev. Moi je me sens très bien (…) Après, tout dépendra des objectifs du club (…) Si Monaco garde l’objectif de gagner des titres en France et en Europe – et c’est pour ça que je suis venu -, je serais ravi de rester. »

Histoire d’être certains des intentions du joueur, le journaliste en remet une couche en fin d’entretien : « Vous aimeriez prolonger votre contrat ? » Réponse de l’intéressé : « Bien sûr que j’aimerais. » Voilà qui est clair.

>> A lire aussi : Ligue des champions: «Il faut que Monaco gagne!», Shabani Nonda a choisi son camp avant la demi-finale contre la Juventus