Jo-Wilfried Tsonga: «J'attends de moi de gagner des tournois majeurs»

INTERVIEW Jo-Wilfried Tsonga va retrouver les courts à Monte-Carlo à l’occasion du lancement de la saison sur terre-battue…

Propos recueillis par William Pereira
— 
Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga — Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C’est une nouvelle ère qui commence. Pour Jo-Wilfried Tsonga, tout jeune papa d’un garçon, mais aussi pour la saison de tennis avec le début de la saison sur terre battue. Les choses sérieuses commencent bientôt avec le Masters 1000 de Monte-Carlo (du 17 au 23 avril sur Canal +), où sera évidemment présent le Manceau pour commencer à préparer Roland-Garros.

>> A lire aussi : Jo-Wilfried Tsonga, un papa avec «des étoiles plein les yeux»

Tout d’abord, comment va le papa Tsonga ?

Très bien. Les premiers jours se sont hyper bien passés, j’apprends les premiers pas de papa, tout simplement (il sourit).

Dans quel état abordez-vous ce tournoi de Monte-Carlo ?

Aujourd’hui c’est pas forcément évident, j’ai eu une préparation entrecoupée avec toutes ces émotions, les nuits plus courtes que d’habitude, etc. J’étais à Indian Wells quand même mais je n’ai pas très bien joué là-bas [éliminé d'entrée par Fabio Fognini]. C’est loin d’être une surprise au vu de ma préparation. Je me suis réentraîné pour me « sauver » à Monte-Carlo.

« L’année dernière je n’ai pas gagné, celle d’avant non plus. Là j’ai gagné deux tournois, c’est un pas en avant, mais il faut faire encore mieux. »

Vous avez déjà gagné deux titres à Rotterdam et Marseille en 2017 après une saison 2016 compliquée. Vous en êtes satisfait ?

L’objectif de cette année c’était de me reconstruire. Ça fait un ou deux ans que mes résultats ne sont pas à la hauteur de ce que j’attends. J’ai pris mes responsabilités pour être bon, vraiment bon. Pour être concret en termes d’objectifs à court terme, le point de mire c’est Roland-Garros. Monte-Carlo est un tournoi qui me tient à cœur mais il vient juste un peu tôt par rapport à ma forme actuelle.

Vous parlez de vos attentes. Qu'attendez-vous de vous-même ?

J’attends tout simplement de moi de gagner des titres majeurs. L’année dernière je n’ai pas gagné, celle d’avant non plus. Là j’ai gagné deux tournois, c’est un pas en avant, mais il faut faire encore mieux.

Cette année, on voit que Federer est sur un nuage, mais on a quand même l’impression que c’est un peu plus ouvert que les années précédentes. Vous pensez qu’il y a un peu plus de place pour vous sur les tournois majeurs au vu de la conjoncture ?

Je ne pense pas qu’il y ait plus de place que les autres années sur les tournois majeurs. Le tennis, ça reste cyclique. Il y a des joueurs qui progressent, des jeunes qui montent. Le niveau global se resserre et il en résulte qu’en général, les matchs sont aussi plus serrés même si pour le moment ce sont toujours les mêmes qui gagnent les tournois.

« J’adorerais évidemment faire la même chose qu’Andy Murray, mais il faut être intelligent. Le calendrier n’est pas évident, surtout pour moi qui suis sur un classement entre deux eaux. »

Vous évoquez les jeunes. Vous en avez affronté deux. Kyrgios, que vous avez difficilement battu à Marseille, et Zverev qui vous a battu à Montpellier…

(Il coupe) Zverev, je l’ai battu l’année dernière, hein (il rit). Vous savez, au tennis, un jour on gagne et l’autre on perd. Tout ce que je sais, c’est que les jeunes arrivent et les anciens font de la résistance. C’est incertain, on ne sait pas qui va sortir du lot. Et c’est ce qui rend le circuit plus intéressant maintenant ! Que ce soit pour les joueurs ou les spectateurs. Ça n’a pas été aussi attractif ces dernières années où plusieurs joueurs verrouillaient le circuit en gagnant tous les titres.

Murray a commencé à marcher sur le circuit en 2016 une fois qu’il est devenu papa. Vous comptez faire pareil maintenant que vous avez un enfant ?

(Il rit) J’adorerais évidemment faire la même chose qu’Andy Murray, mais il faut être intelligent. Le calendrier n’est pas évident, surtout pour moi qui suis sur un classement entre deux eaux qui ne me permet pas de choisir mes tournois parce que moi, je ne suis pas sûr de jouer les demies à chaque fois. Il faut donc que je joue le plus possible pour progresser au classement.