Italie: Non, la Juventus n'est pas liée à la mafia calabraise (au cas où vous en doutiez)...

FOOTBALL Plusieurs médias italiens ont accusé la Juve d'être liée à la mafia calabraise...

William Pereira

— 

Juventus, illustration
Juventus, illustration — MARCO BERTORELLO / AFP

C’est une polémique pour le moins inattendue. Le club italien de la Juventus est accusé, depuis plusieurs jours, par certains médias nationaux d’être lié avec des représentants de la 'Ndrangheta, la mafia calabraise. La Vieille Dame a nié par la voie d’un communiqué.

La Juventus a consulté des hommes de loi, afin de préserver « son honneur et son intégrité », à la suite d’articles de presse évoquant des liens entre des officiels du club et des groupes de supporters ultras liés au crime organisé, a précisé la Juve.

Le quotidien Il Fatto a affirmé jeudi qu’Andrea Agnelli, le président de la Juve, avait rencontré le leader ultra Rocco Dominello, arrêté par le passé pour ses liens avec la 'Ndrangheta. Selon Il Fatto, la mafia calabraise aurait infiltré des groupes d’ultras de la Juventus afin de revendre des billets fournis par le club avec de forts profits.

« A la lumière de certains articles publiés ces derniers jours, la Juventus et son président Andrea Agnelli ont confié à des juristes le soin de défendre leur honneur et leur intégrité », ajoute le communiqué.

« Le procureur de Turin a récemment conclu une enquête sur certaines familles considérées comme appartenant à la 'Ndrangheta qui auraient essayé de s’infiltrer dans certaines activités du club, mais aucun employé de la Juventus ou assimilé n’a fait l’objet d’une enquête de justice », conclut le communiqué.